( 12 septembre, 2019 )

Ces scandales que l’on choisit d’ignorer.

Il n’y a que moi que cela choque l’annonce du ministre japonais de l’Environnement qui a déclaré mardi que l’eau radioactive de Fukushima allait devoir être déversée directement dans l’océan Pacifique. On a déjà vécu les ravages Tchernobyl dont on continue à payer le prix fort depuis plus de trente ans, voilà que l’on va sciemment empoisonner nos mers qui sont déjà bien polluées. On ne cesse de parler écologie à toutes les sauces, mais bon sang, là c’est un fait connu, qui va être appliqué, dont on a analysé les conséquences, qui peut-être stoppé, et personne n’ose créer un incident diplomatique en s’attaquant au Japon. Mais ce sont pourtant des millions de poissons, de crustacés qui vont être contaminés, c’est des populations entières qui vont en subir les effets ! On parle du stockage de plus d’un million de m3 d’eau contaminée !

À côté de cela, on ne se pose pas plus la question concernant nos propres centrales nucléaires qui commencent sacrément à prendre de l’âge. Quand on sait qu’en France, on a 58 réacteurs nucléaires sur notre territoire réparties sur 19 sites, cela ne vous glace pas le sang ?

Tchernobyl, Fukushima, ce n’est pour moi qu’un début. Combien de cancers de la thyroïde ou de dysfonctionnements, de cancers pédiatriques pourrait-on imputer à ces dérapages mineurs ( comme a si bien dit Sarkozy en 1986 !) , combien de fissures radioactives ont lieu sans que nous le sachions ?

Depuis que l’on nous a menti sur ce fameux nuage qui aurait bien gentiment contourné  la France ( il était vraiment sympa ce nuage !), je reste vigilante sur le nucléaire.

Mon fils avait un an en 1986. Il a développé un cancer extrêmement rare déclenché par Tchernobyl ( on nous l’a avoué quelques années plus tard sous couvert du secret !). Il est mort à 3 ans. Aucun enfant ne devrait être un dommage collatéral à la course au pouvoir de politiques ! Hier, c’était mon enfant, demain ce sera peut-être le votre si tout le monde accepte sans rien dire de déverser dans les mers ou de contaminer nos légumes.

C’est bien de parler geste écolo au quotidien, mais entre nous, ces scandales, ce sont eux contre lesquels on devrait se mobiliser !

Enfin ce que j’en dis …

F383B148-C805-4C67-9103-CB19C43DCF37

1 Commentaire à “ Ces scandales que l’on choisit d’ignorer. ” »

  1. Mailliet dit :

    Je suis d accord avec vous on devrait s opposer fermement à ce que le Japon déverse ses déchets dans l ocean Pacifique mais comme toujours affaire de gros sous et personne ne fera rien on se fous des gens en ce qui concerne les centrales nucléaires en France elles étaient très bien entretenues et tout était contrôlé très sérieusement j en parle car j’ai travaillé pour le nucléaire mais j avoue que maintenant étant à la retraite je ne suis plus cela mais pense que l on est un pays qui se soucie beaucoup de la sécurité ce qui n etait pas toujours le cas des américains

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|