( 16 septembre, 2019 )

Le street art

 

J’ai toujours incité mes élèves à peindre ( ce qui était de moins en moins fréquent dans des classes comme le CM2 où on préfère faire avaler aux enfants des matières « plus intelligentes » ! ) Une fois encore, tirer vers le bas une génération est plus facile que de lui apporter la culture ! Avec un père qui maniait aussi bien l’aquarelle que l ‘huile, j’ai baigné depuis toujours dans le monde artistique, un peu influencée par ses goûts à lui, Dali, l’impressionnisme, et tant d’autres tendances artistiques.

Et puis, j’ai découvert depuis quelques années, au hasard de mes pas, le Street Art, l’art de la rue, et j’en suis tombée amoureuse, simplement parce que c’est un peu différent, parce que si c’est bien fait, cela embellit nos rues bien tristounettes.

L’art urbain est bien plus qu’un simple tableau, ce sont des mots qui vont s’exprimer en peinture, parfois une colère, mais rien n’est laissé au hasard, ni les dessins, ni les couleurs.

Je sais que certains puristes ne supportent pas que l’on catégorise ce type de dessins dans la case «  art », et pourtant ! Le street art est une vraie représentation du monde d’aujourd’hui, avec des codes différents de l’impressionnisme c’est vrai, mais tout aussi fort. C’est un art éphémère et pourtant de plus en plus de murs des rues parisiennes sont bondées de graffitis ou de bombing.

Récemment, j’ai passé un bon moment dans la rue Denoyez au métro Belleville où j’ai admiré de vraies œuvres. Des artistes inconnus, et c’est bien dommage, car de vrais artistes ! Levez la tête en marchant, vous trouverez peut-être une pépite nouvelle née pendant la nuit dans un coin de mur …

 

DAA14687-C3AF-413F-A99C-9AD905D35812

Pas de commentaires à “ Le street art ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|