( 3 novembre, 2019 )

À toi …

À toi,

Tu t’es éclipsée par la grande porte qui derrière toi s’est claquée, toi ma petite-soeur, complice de toute mon enfance. Tu t’es envolée laissant derrière toi un vide que nul ne pourra ignorer. J’étais l’aînée. Une fois encore, c’est régulier dans notre famille, tu es partie avant moi. Fichue de maladie qui t’a détruit la vie et la santé, alcool que je maudis. Si vite après maman, j’ai bien du mal à réaliser que mon arbre sacré, celui de mon enfance soit en train de sombrer. Je suis sa dernière branche. Une branche que la vie a bien abîmée.

Heureusement mes racines ont formé un nouveau chêne où la vie, elle, continue de faire un pied de nez, et je suis certaine que de ton arbre à toi, que tu avais créé, un jour ta fille y déposera un joli bébé, afin que de par l’éternité, cette vie que tu as traversée, pas toujours facile, pas toujours gaie, continue tout de même par ton souvenir à danser.

Parce qu’un jour tu fus, parce qu’un jour nous fûmes soeurs et complices, toi et moi à jamais …

 

4F79C79C-77B2-4CFF-8294-F64EEC88F187

 

 

7AAD238A-AF99-4587-976F-555236C0D845

 

J’étais avec Corinne, tu nous regardais toi la plus petite avec espièglerie

97FF91C8-A59A-4993-9D1B-C738FF69CBFD

2 Commentaires à “ À toi … ” »

  1. Tienou dit :

    Que la paix enveloppe son âme à tout jamais et que celle-ci protège les siens

  2. ELISABETH dit :

    Je te présente mes condoléances pour cette perte si cruelle. Je t’embrasse.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|