( 9 novembre, 2019 )

Ferme la porte à ton passé.

 

Ferme, claque, peu importe, mais cesse de regarder en arrière. Tu es là à toujours te plaindre que rien ne va, que tu as eu une chienne de vie, que tu as toujours fait des mauvais choix, mais si tu arrêtais un peu de toujours te focaliser sur ce que tu n’as pas et savourer ce que tu as. Tu as la santé ! C’est déjà bien, car crois-moi, j’en connais qui n’ont pas cette chance. Tu as un toit pour dormir. Ce n’est pas rien quand beaucoup vivent sous les ponts. Ton assiette est toujours pleine. Voilà effectivement que tu te lamentes, car tu grossis trop ! Jamais contente ! Tu as une famille qui t’aime, c’est quelque chose une famille, c’est un arbre qui a poussé même en plein désert aride. Bien sûr, tu as eu des blessures, et ça fait mal, longtemps. Tu as perdu des gens que tu aimais. La vie n’est pas éternelle. Tu as été trahie ou simplement déçue. Ça arrive, tu sais. Une vie parfaite n’existe pas, alors cesse de pleurnicher sur ce passé. Il a déjà fait beaucoup trop de dégâts. Fais comme moi, même les poches trouées, trouve le moyen de t’émerveiller, parce que le monde est beau, parce que la vie est belle, parce que surtout tes pensées sont la véritable pilule de bonheur que tu peux t’autoriser, alors ferme cette porte à clé, laisse les tous se gloser, moi je sais que tu vas y arriver. Il suffit juste que tu acceptes de laisser ton passé là où tu viens de t’arrêter.

 

BACBDF91-6AA8-4A8B-91A0-450E855E4F82

Pas de commentaires à “ Ferme la porte à ton passé. ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|