( 6 janvier, 2020 )

De l’autre côté de la barrière

 

Il n’y a pas à dire, la vision ne sera jamais la même selon l’angle où on regarde !

Les vacances scolaires se terminent et là où mon fils grogne car c’est la reprise du lycée et du bac qui arrive, moi je saute presque de joie car je vais reprendre mes activités : sorties guidées, cours artistiques etc. Il y a un an, j’étais comme lui, la boule au ventre à l’idée de reprendre le chemin de l’école. À l’inverse, je vis les vacances maintenant à cent à l’heure entre mes petits-enfants, les sorties ludiques, bref mon quotidien est chamboulé ! Aujourd’hui, je vais pouvoir me replonger dans mon manuscrit que j’avais abandonné depuis quinze jours, m’immerger dans mes cours d’histoire de l’art, me vautrer dans mon canapé pour bouquiner, aller à mon cours de dessin et j’en passe ! En clair, je ne fais pas rien, je fais différemment.

Je ne vous raconte pas cela pour vous raconter ma vie, mais simplement parce que je crois qu’il est primordial de bien comprendre que ce que l’on vit n’est pas toujours accessible à celui qui ne le vit pas. On rencontre tous des râleurs, toujours en train de critiquer la vie des autres, certainement avec une pointe de jalousie, mais si ces grincheux passaient de l’autre côté de la barrière, leur vision changerait.

Que ce soit dans le travail, dans la vie quotidienne, dans des milieux comme ceux des arts ou de l’édition etc, il y a toujours deux côtés, deux points de vue, deux façons d’appréhender la vie.

J’ai juste envie de dire, appréciez ce que vous vivez aujourd’hui, un jour vous passerez peut-être de l’autre côté de la barrière, que ce soit par le biais d’une promotion ou à l’inverse d’un chômage non désiré, d’une maladie, d’une séparation, d’un deuil, d’une trahison, d’un viol, d’une agression, peu importe. Ce que vous pensez aujourd’hui sera alors peut-être tout autre demain.

Ne pas juger « l’autre côté » sans le vivre.

En tous les cas, j’adore le côté où je me trouve aujourd’hui même si je suis fauchée. Certains trouveraient toujours à râler et bien moi, je vénère ce côté est tellement empli de sérénité …

3A290775-B532-4EC9-AA4A-8CD1F153B49F

1 Commentaire à “ De l’autre côté de la barrière ” »

  1. Elise dit :

    Belle analyse et beau parcours
    Félicitations !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Elise Annuler la réponse.

|