( 22 mars, 2020 )

L’encre qui sèche dans l’encrier.

Autant ma plume continue à fonctionner pour mes articles quotidiens, autant j’avoue que depuis le début du confinement, elle sèche un peu. J’étais pourtant à fond dans mon nouveau manuscrit, « avant », car il y a bien un avant. Pourquoi cette inspiration bien partie s’est-elle partiellement effritée ? Tout simplement parce que je partage mes journées avec ma famille et mes moments d’écriture se trouvent donc limités.

Peut-être aussi parce que le sujet de mon roman se trouve à des années lumières de ce Covid-19 et de l’angoisse qu’il propage, et que je n’ai nul envie de faire entrer une énergie négative dans un de mes manuscrits.

Si je survis à cette Pandémie, j’espère juste que l’encre n’aura pas trop séché et que je pourrais reprendre sans souci le cours de mon histoire.

Cette accalmie me permet de lire beaucoup plus que d’habitude.

À l’inverse, je vois beaucoup de lecteurs en panne d’envie de lire certainement ressentant des sensations identiques aux miennes et qui s’en inquiètent.

La situation actuelle est inédite, imprévisible et difficilement contrôlable.  Même si l’encre sèche un peu dans l’encrier, l’important est que la solidarité ne sèche pas dans nos coeurs.

 

3BC1715E-0903-4D92-B299-47CC274F5477

1 Commentaire à “ L’encre qui sèche dans l’encrier. ” »

  1. ericboxfrog dit :

    Bonjour,

    j’ai certainement déjà dû vous demander d’aller jeter un coup d’oeil et un commentaire sur mes modestes écrits. Je récidive, en espérant ne pas vous faire perdre de temps.

    Entre ami(e)s confiné(e)s.
    Portez-vous, ainsi que toute votre famille…

    Eric
    ericboxfrog.unblog.fr

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|