( 1 avril, 2020 )

Comment ça va ?

« Ça va, ça va … », c’est ce que diraient la plupart des français confinés depuis quinze jours, sans oser toutefois se plaindre, parce que c’est vrai qu’il y a pire !

Seulement, on a le droit d’avouer que c’est long, c’est pénible, c’est lassant ce confinement. Au départ, surtout pour ceux qui étaient épuisés, cela a fait un bien fou ! Une impression de vacances avant l’heure, seulement, une fois reposés, rester confinés donne un sentiment d’enfermement, de prison. Là encore, les français ne sont pas égaux face à cette mesure, et bienheureux ceux qui vivent loin des villes, qui peuvent aller marcher le long d’une jetée ou d’une rivière sans se faire verbaliser.

J’espère que ces personnes qui sont les premières à grogner après ces mesures ont conscience de ce que vivent tous ceux qui n’ont ni jardin ni terrasse ni balcon, qui sont enfermés chez eux par mesure de précaution, qui tournent en rond dans parfois vingt mètres carrés. Alors non, ça ne va pas toujours pour ces personnes qui vivent souvent seules, cela ne va pas et ce confinement va laisse des traces, car vivre seul son angoisse peut faire du mal en dedans.

Alors, comment ça va -, toi ? Me demande-t-on. « ça va, ça va ». J’ai la chance d’avoir une terrasse alors je marche tous les jours dessus comme une débile, sans pour autant atteindre mes 10 000 pas. J’aide ma petite-fille quotidiennement via FaceTime à ne pas perdre son année scolaire, je bombarde de peintures et d’émotions mes toiles (à tel point que je vais avoir à la fin du confinement de quoi faire une expo ahahah), je lis tout ce que je trouve aussi bien auteurs inconnus que best-sellers, j’écris avec modération, je mets en forme mon manuscrit-souvenirs, je cuisine, je profite de mon chéri et de mon dernier loulou, mais moi aussi je trouve le temps long ! J’ai arrêté de regarder les infos, de lire les gros titres, les vidéos partagés à qui mieux mieux, ainsi j’ai limité la peur, sournoise et perverse, qui inéluctablement venait cogner à ma porte. Comme chaque printemps, je me suis chopée une sinusite et là, j’ai eu droit aux « T’es fichue ! », « C’est le coronavirus ! » et j’en passe des vertes et des pas mûres. On n’en est qu’au tiers du parcours, alors peut-être que le Covid s’invitera après la sinusite, qui peut prédire l’avenir, mais je ne tomberai pas dans la paranoïa collective qui ne fait rien avancer sauf peut-être faire fonctionner les langues.

Je reste prudente, confinée, j’essaie de ne pas penser à tous les projets que j’avais prévus pendant ces vacances de printemps, c’est la vie !

En attendant, « ça va, ça va » et vous ? Et surtout pensez à ceux qui n’osent pas dire qu’ils ne vont pas bien car, eux, sont seuls.

Prenez bien soin de vous.

A48D2CFC-1A29-4187-AB45-44839A71CFB0

Pas de commentaires à “ Comment ça va ? ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|