( 6 avril, 2020 )

Ces inégalités que l’on ne peut ignorer

Le confinement a du bon puisque j’ai regardé la savoureuse série ÉLITE.  Excellente, je la conseille vivement et même si le décors de ces écoles pour gosses de riches est planté en Espagne, il ne faut pas se voiler la face, nous avons les mêmes à Paris, des institutions où fourmillent fils de diplomates blindés de tunes et filles de politiciens, des écoles hors contrat dont le prix au mois serait équivalent à votre salaire mensuel ! Au quotidien, on l’oublie, c’est plus facile d’ignorer cette fracture sociale.  Les inégalités sont déjà tellement évidentes dans nos écoles que s’imaginer un seul instant qu’il puisse exister des gosses qui nagent dans le fric comme si c’était dans leur piscine privé, c’est carrément insoutenable. Je n’ai jamais caché mon mépris pour ceux qui aiment l’argent, qui possèdent plusieurs villas aux quatre coins de France, qui pensent surtout qu’en sortant un carnet de chèques, on peut gagner autant face à la justice que dans la vie.

Et même si après avoir vu cette série, je ne fais aucune illusion sur notre société, je reste une éternelle utopiste et ne retiens qu’une chose : on peut avoir un portefeuille bien rempli, une ou plusieurs maisons voire une piscine, une belle voiture, tout cela n’est qu’éphémère. Tout peut s’écrouler un jour et surtout, cela n’apporte vraiment pas le bonheur !

B1BE22B8-8581-403A-BA5C-659E30A2E7AE

Pas de commentaires à “ Ces inégalités que l’on ne peut ignorer ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|