( 7 juin, 2020 )

La fête des mères

« Comme je ne l’aime pas cette année, cette fête des mamans, la première sans « toi ». Déjà, l’an dernier, ce fut difficile, je savais que la fin se dessinait. J’étais arrivée avec mes fleurs choisies avec amour, que j’ai posées sur ce meuble en sachant que tu ne les verrais pas. Tu n’étais déjà plus vraiment là.  Pourquoi ai-je voulu à tout prix t’amener ce bouquet ?  Pourquoi l’ai-je laissé sachant qu’après mon départ il serait certainement jeté ? Pourquoi suis-je également partie faire des emplettes pour te trouver un joli chemisier de la couleur que tu aimais ? Au fond de moi, je savais bien que jamais tu ne le porterais. Pourquoi se raccroche-t-on tellement à la vie, à cette petite flamme même si elle vacille ?

Cette année, il n’y aura ni bouquet ni shopping, il n’y aura que ces souvenirs qui me reviennent par vagues. Dernièrement, je me suis enfin plongée dans la correspondance que tu avais échangé avant ton mariage avec mon père. Comme ce fut amusant ces anecdotes d’un autre temps, ces traits de caractère que je ne te connaissais pas, cette vie que tu as pleinement croquée.

Tu m’as passé le flambeau ma petite maman et cette année, ce sera juste la mienne, ma fête des mamans puisque j’ai quatre beaux enfants. Mais même si tu voyages au fond du firmament, je voudrais tout de même avec une larme perlant au coin des yeux, une toute dernière fois, te dire du bout des lèvres comme lorsque j’étais enfant : « Bonne fête maman … »

 

J’en profite une fois encore pour redonner le lien du livre-mémoire, réalisé au départ pour sa commémoration qui aura lieu dans une semaine. Déjà presque deux cents lecteurs sans être passée par une édition classique. Mon cadeau pour elle …

 

https://www.amazon.fr/Elle-sappelait-Simonne-sappelle-DCL-ebook/dp/B087G1QTBZ/ref=nodl_

 

3B1D90D4-7764-422B-B923-6E08A2633AC0

Pas de commentaires à “ La fête des mères ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|