( 10 août, 2020 )

L’importance du cycle circadien Et la thyroïde

 

On n’en parle pas assez de ce cycle circadien qui agit sur notre santé.

Beaucoup de malades avec des prises de médicaments quotidiennes pointent du doigt l’importance de l’horaire allant jusqu’à démontrer qu’un changement pouvait avoir des effets notoires sur l’organisme.

Personnellement je prends depuis sept ans mon traitement de L_Thyroxine en gouttes à 6 heures chaque matin. Au départ, c’était une heure choisie vu que je travaillais, mais maintenant même en retraite, je continue, me réveillant à cette heure comme si mon organisme le réclamait. Psychologique ou bien réelle, aucun médecin n’a su me dire sauf de me référer aux cycles circadiens.

Qu’est-ce donc, allez-vous me dire ?

Ce sont tout simplement des cycles qui régissent notre vie sur 24h, jouant avec le taux de mélatonine le jour qui sera faible et l’inverse, la nuit. Cette sorte d’horloge biologique va même jusqu’à agir sur nos actes, notre sommeil.

En fait, le cycle circadien régit notre horloge interne et donc serait à l’origine de notre équilibre.

Sous l’effet d’un fort stress, notre vie va être perturbée, ces cycles circadiens le seront également. De là pourront partir de nombreuses pathologies.

Il ne semble donc pas contradictoire de prendre son traitement toujours à la même heure, tout comme ses repas, ses pauses et son heure de coucher.

C’est pour cette raison que de nombreux chercheurs s’intéressent à la chronobiologie en particulier dans les traitements pointus pour le cancer, les maladies dégénératives etc

Une étude nord-américaine aurait même été jusqu’à démontrer que certains ( attention, pas tous) dysfonctionnements thyroïdiens seraient imputés à un dysfonctionnement de ce cycle circadien.

D’où l’importance au final d’avoir une vie « bien réglée » même si cela peut sembler trop monotone ! :)

 

« La chronopharmacologie : le bon médicament au bon moment

Les oscillations circadiennes du fonctionnement de l’organisme et de chaque organe rendent l’organisme plus ou moins sensible à certains médicaments au cours du cycle de 24 heures. Pour plusieurs molécules, des études ont permis d’identifier des schémas horaires d’administration optimaux pour une tolérance maximale et une toxicité minimale.

Ce concept est utilisé en cancérologie à l’hôpital Paul Brousse (AP-HP, Villejuif), par le Dr Francis Lévi, ancien directeur de l’unité Rythmes biologiques et cancers (unité 776 Inserm/université Paris Sud), et actuellement directeur du groupe Chronotherapy à la Faculté de Médecine de Warwick (Royaume-Uni). Il l’applique chez ses patients atteints de cancers digestifs. L’anticancéreux fluorouracile, par exemple, s’avère plus efficace et 5 fois moins toxique lorsqu’il est perfusé la nuit autour de 4 h du matin, plutôt qu’à 4 h de l’après-midi. » ( texte de Inserm)

 

BA5EF53F-AB83-48AA-9074-37632F44DFD6

 

Pas de commentaires à “ L’importance du cycle circadien Et la thyroïde ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|