( 19 août, 2020 )

Les yeux et les dysfonctionnements thyroïdiens

On a trop facilement tendance à penser que seuls les malades atteints de Basedow peuvent avoir des soucis avec leurs yeux. Il n’en est rien. L’ophtalmopathie thyroïdienne est une maladie auto-immune où le système immunologique du patient attaque la glande thyroïde, souvent associée à l’hyperthyroïdie, mais pas que.

Avec Basedow, on observera souvent une exophtalmie, cette dernière étant rare en hypothyroïdie. Par contre, l’inflammation des yeux peut survenir à n’importe quel moment de la maladie, en hyper, en hypo ou stabilisé.

En hypothyroïdie, on pourra également avoir les yeux gonflés ( dessous en particulier)

Avec Hashimoto, il arrive qu’on ait également une sécheresse oculaire.

Il faut demander à faire un test de Schirmer chez un opthalmo afin de confirmer ou infirmer cette sécheresse qu’on appelle xérophtalmie. Si c’est le cas il faudra prendre des larmes artificelles pour aider l’oeil à être réhydrater. C’est ce que l’on nomme communément le syndrome des yeux secs.

Au retour de vacances, beaucoup de personnes nous signalent souffrir de ce syndrome qui s’est accentué avec la canicule.

Que faire ? Bien sûr, en cas de doute, l’idéal est de consultation un ophtalmologiste même si ce n’est pas toujours facile d’avoir un rendez-vous.

Sinon, si le syndrome des yeux secs se dessinent, des gouttes hydratantes sont en vente en pharmacie ( un peu coûteuses) mais efficaces.

De même avec Hashimoto, on peut constater une baisse visuelle, toujours en lien avec un ralentissement, baisse qui peut parfois se résorber lors d’une stabilisation, ou pas.

Je terminerai par un extrait d’un spécialiste sur un site :

« L’action de la peur sur la glande thyroïde a une incidence sur la vue. L’organe de la vision est sous la dépendance complète de la thyroïde. L’extrait thyroïdien semble produire une meilleure vision, il augmente la luminosité des objets. Fait observé, les hyperthyroïdiens sont incommodés par la clarté, alors que les hypothyroïdiens manquent de lumière. Plus la sécrétion thyroïdienne est activée sur l’organe de la vue, mieux les images s’enregistrent dans le cerveau. Ainsi, l’équilibre de la vue nécessite une sécrétion thyroïdienne correcte. »

Une fois encore, souffrir des yeux n’est pas dans la tête !

2743AE1B-B228-416A-AADC-A5189788BA43

1 Commentaire à “ Les yeux et les dysfonctionnements thyroïdiens ” »

  1. Gautier Rose dit :

    Bonjour
    Je suis en hypo et j’ai ce genre de problèmes et bien d’autres encore . Je m’endors partout prise de poids , douleurs partout , problèmes ORL etc.. je prends du L thyroxine
    Merci pr vos h conseils

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|