( 28 août, 2020 )

Sortir masqués

Un peu saturée de ne lire que des propos râleurs, j’ai décidé de jouer les troubles-fêtes  humoristes afin de trouver un aspect positif au port du masque !  Le premier, il n’est pas des moindres, plus besoin d’aller chez le dentiste ! Les dents jaunes, écartées ne se voient plus. Pareil pour l’haleine qui empeste l’ail ! Le masque stoppe les odeurs avec bonheur ! Après pas mal non plus pour l’incognito ! Il suffit en prime de mettre un foulard sur votre tête et vous êtes une parfaite inconnue. Idéal donc pour ne pas parler à ceux que vous croisez. C’est ballot mais derrière ce bout de tissu, vous les avez zappés !
Et puis, franchement, cela évite les bises aux collègues faites avec automatisme, les bisous morveux des gamins que vous croisez. En fait, en y réfléchissant bien, c’est un peu comme si vous portiez une armure contre la bêtise humaine. La preuve, les « sans-masques » sont regardés de travers !  Eh ! Même dans les camps de nudistes, on a le popotin à l’air, mais on met un masque ! Et puis si vous mettez votre masque, vous n’avez pas 135€ d’amende.  Alors jouissif cette impression illusoire d’économiser, non ? :) :) :)

Et puis, avant on avait droit à des faux sourires, maintenant on a le sourire des yeux et celui-là il est VRAI ! Et qu’est-ce qu’il est beau !

Moralité : sécurité sanitaire, lubie politique, voyez le bon côté des choses ! Y’a pas que des désavantages à porter un masque ! Et s’il peut protéger nos anciens, quel beau geste !

 

993AAD81-7C19-4FDD-9F9E-9A74E36B476B

1 Commentaire à “ Sortir masqués ” »

  1. ELISABETH LEROY dit :

    Et puis ça protège de la poussière et des pollens. Avant on me montrait du doigt car j’en portais un du mois de mars au mois de juin. Si tout le monde porte un masque, on vaincra le virus, car on est totalement protégé. Si le virus circule encore dans 2 mois, c’est que certaines personnes ont oublié de le porter, ont oublié les gestes barrières. C’est une expérience, on espère vaincre le virus. Sinon, je ne comprendrai pas. Bon week end et bises vituelles.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à ELISABETH LEROY Annuler la réponse.

|