( 24 décembre, 2020 )

Doit-on décrypter les oeuvres ?

Que ce soit un tableau, une photographie, un roman, la mode est à l’analyse des oeuvres, un peu comme si c’était indispensable !

Je me suis toujours demandé pourquoi en peinture on passait parfois des heures à analyser, non la technique, mais les intentions de l’artiste, comme si, principalement dans les peintures modernes, il y avait toujours un sens caché. C’est vrai que pour les peintures de la Renaissance, il y a souvent un sens religieux ou un clin d’œil politique, par contre, j’ai énormément de mal à comprendre comment on peut disserter des heures, par exemple, sur les Triptyque Bleu I, Bleu II, Bleu III de Joan Mirò. Et pourtant !

Nous assistons de la même manière en littérature à une analyse décortiquée du prix Goncourt. Je lisais récemment cette phrase, «  L’artiste donne-t-il quelque chose à comprendre ? ». L’artiste autant dans ses mots, dans ses toiles, va donner de l’émotion, du sentiment, du ressenti, mais je doute qu’il donne à comprendre, car lorsque l’on vit son art, on ne se pose pas tant de questions métaphysiques.

L’artiste ne donne pas toujours à comprendre et surtout, il ne cherche pas nécessairement à voir son oeuvre découper en morceaux. Il cherche juste à enchanter le monde, à lui donner de la couleur, peut-être simplement à lui offrir une manière de voir le monde à travers ses yeux.

F4A6F04F-28FD-48C9-9ECD-D99AA0F4D631

 

 

1 Commentaire à “ Doit-on décrypter les oeuvres ? ” »

  1. 010446g dit :

    Absolument d’accord!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Banc!

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à 010446g Annuler la réponse.

|