( 1 mars, 2021 )

À quoi sert une thérapie ?

Longtemps suivre une thérapie était jugée soit « bon chic bon genre » soit réservée aux personnes dérangées.  Il n’en est rien. C’est un formidable moyen de développer autant sa créativité que son ouverture sur le monde, son empathie.  Actuellement, avec le Covid et tout ce que cela draine, on assiste à une montée de l’anxiété et peu importe l’âge. On assiste à des étudiants au bord du gouffre, des lycéens qui pensent au suicide.

D’abord, suivre une thérapie que ce soit avec un psychologue ou un psychiatre doit venir de la patiente qui en ressent le besoin, et non d’une tierce personne. On le constate avec les personnes sujettes aux addictions dont la guérison ne pourra se faire que si cette dernière reconnait ses faiblesses. Il n’y a pourtant rien de honteux à suivre une thérapie ou à demander de l’aide. Cela devrait même être un automatisme comme celui d’aller voir un médecin. Si le besoin de parler se fait sentir, nous n’avons pas à déverser sur un tiers notre angoisse ou nos peurs. Demander de l’aide est une vraie preuve d’intelligence et de maturité.

Par contre, il faut trouver le bon thérapeute, celui avec qui on va être en confiance. Il est important de rappeler qu’un thérapeute est soumis au secret professionnel et que rien ne sort du cabinet. Une thérapie ne passe pas nécessairement par des traitements médicamenteux ( anxiolytiques ou antidépresseurs). C’est un traitement de l’intérieur.

Il ne faut surtout pas oublier que les psys ne sont pas des magiciens, qu’ils n’utilisent pas une formule magique pour nous aider, mais qu’ils offrent des pistes pour s’en sortir.

5D23A728-3E6D-4CD1-AA8C-079E3F121681

Alors, n’hésitez plus ! Cela en vaut la peine. Et cette période de Covid, d’énormes possibilités en séance vidéo.

Pas de commentaires à “ À quoi sert une thérapie ? ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|