( 2 mai, 2021 )

Société-solitude …

Ne sommes-nous pas en train de créer une société vouée à une grande solitude ?

La peur du virus incite certaines personnes à se cloîtrer afin d’éviter une possible contamination. Le nombre de témoignages de personnes attrapant le virus malgré la vaccination accentue cet état anxiogène. Doit-on pour autant ne plus vivre ? Vous connaissez tous depuis le temps que vous me suivez ma philosophie qui se résume à un seul mot : présent ! Aujourd’hui compte ! Peu importe demain ! Si j’ai renoncé aux restos, terrasses ou cinés, c’est par obligation, mais en aucun cas, je suis restée chez moi à attendre une éclaircie, et heureusement, car elle n’est, à mon sens, pas prête d’arriver ! Un épidémiologiste expliquait dernièrement que dans dix ans, on devrait encore voir « des petits confinements », simplement parce que nous avons à faire à un virus mutant qui ne s’arrêtera ni au vaccin ni parce que l’homme l’aura décider. En clair, nous allons vivre avec ! Les vaccinés continuent à l’attraper, les covidés peuvent le réattraper, alors comme tout ennemi, plutôt que de m’user à essayer de le combattre, j’ai choisi de vivre ! Je rencontre souvent des personnes qui n’osent plus inviter leurs amis le week-end, ou sortir marcher avec une copine dans la semaine ! Quelle tristesse ! Ces personnes sombrent de plus en plus dans un puits de solitude bien plus destructeur que ce covid.

Souvent on me demande comment je fais pour garder le moral. Et bien simplement je continue de vivre le plus normalement possible et je pense PRÉSENT ! Bientôt la réouverture des lieux festifs, alors en user, en abuser, car il y a de fortes chances que dans six mois, on retourne à la case départ. Dans tous les cas, bien masquée, le covid n’empêche pas de voir les autres. Je vois mes amies régulièrement dans la journée autour d’un petit-déjeuner improvisé ou un repas, je prends le temps pour échanger avec les autres, ceux qui ont besoin. Je ne vis ni ne pense Covid. Je n’ai pas peur de ce virus. Il m’a frappée. Je suis toujours debout. Il me frappera peut-être de nouveau ou m’anéantira, mais peu importe, au moins je pourrais dire : Il ne m’a pas empêché de vivre !

DED8894B-A09D-4055-ACFA-1B0FAB283B95

Pas de commentaires à “ Société-solitude … ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|