( 26 mai, 2021 )

L’étalage médiatique de la vie privée

Dernièrement je suis tombée par hasard sur un article où un écrivain connu déballait sa « fin de vie » en live à coup de vidéos et de textes. J’ai trouvé cela répugnant. Se faire de l’argent sur cette mort imminente dénombre un ego sans limite. J’ai presque envie de dire que les gens sains d’esprit vont finir leur vie avec leurs proches, leurs amis, non en bombardant le commun des mortels par des envolées lyriques dont tout le monde se moque, décortiquant leurs états d’âme et leur cancer. Notre époque n’a plus de pudeur. On étale son malheur telle la confiture sur du pain en grosse couche tout ce qui n’a pu être dit ou fait durant une vie, un peu comme un testament, celui d’un homme déjà mort.  En tous les cas, si le but est de vendre son dernier livre, par ce genre d’acte, il a raté sa sortie, car je n’irai certainement pas l’acheter !

41B8B6FD-D26E-43F3-9C44-D65F6027182F

1 Commentaire à “ L’étalage médiatique de la vie privée ” »

  1. Tienou dit :

    Et si, Sylvie, un mourant posait seulement entre quelques instantanés softs de son état physique, sa réflexion (apaisée ? ) sur son état et son état d’esprit, finement ?
    Vois-tu, et je pense ‘avoir bien compris, ce qui te choque surtout dans ce que tu as su/vu/lu, c’est la part d’étalage qui a été faite, un peu comme une marchandise, et l’ostensible parti d’en tirer profit. D’accord avec toi, là, c’est répugnant.
    Mais en mode légèrement introspectif, je pose juste la question, en sachant que ce ne sera pas reçu, ni perçu, ni vécu par chacun d la même façon : est-ce que cela ne peut pas dédramatiser cette période que tant redoutent? Lorsqu’on rencontre une appréhension face à quelque chose, on apprécie généralement un témoignage, une vision autre que ce qui nous touche….

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|