( 21 septembre, 2021 )

Amour ou amitié ?

Cela me fait toujours rire, parfois jaune, lorsque certaines personnes, pour satisfaire leur ego, s’évertuent à faire un amalgame entre amour et amitié. Peut-être suis-je vieux jeu, mais pour moi, il y a un fossé entre les deux. Autant j’aime beaucoup d’ami-es, autant je ne suis amoureuse que d’une seule personne, mon chéri. Certes, on peut jouer avec le verbe « aimer » comme on le sent, mais l’amour avec un grand A, c’est bien plus que de l’amitié, c’est un tout. Il n’empêche qu’aimer un ami ou une amie est tout aussi important, car on ne peut vivre seuls, sans amis. Dans les deux cas par contre, on retrouvera la confiance, indispensable en amitié tout comme en amour, le respect, la fidélité.  En amitié comme en amour, on ne joue pas les girouettes ! Un jour « t’es ma copine ! » et le lendemain «  tu ne l’es plus ! » C’est juste bon quand on a quinze ans …

Je mets une différence entre les deux.  En amitié, pas de notion de temps, pas d’impératifs. Chacun vit sa vie et se retrouve quand il en a envie ou besoin. D’où l’expérience « être là pour ses amis », tandis qu’en amour, on danse sur un projet de vie commun, sur des rêves, on pigmente par le sexe que l’on retrouve pas dans l’amitié où chacun fait sa vie. Pour moi, l’amitié c’est avoir une grande famille de frères et soeurs que l’on s’est choisis, tandis que l’amour, c’est une évidence qui s’est imposée.

58A505A8-03C8-40D3-9178-6E252D678338

5 Commentaires à “ Amour ou amitié ? ” »

  1. Tienou dit :

    Ouh là que c’est terriblement figé tout cela !
    Celui/celle, profondément honnête avec soi-même, qui est certain de délimiter son ressenti envers l’autre au point d’en tracer dans sa vie un comportement aussi strict que tu le décris n’existe pas. Oui oui : je dis bien « profondément honnête » et dans le propos c’est très important.

    Car l’être choisit très souvent en fait d’opter pour des petits arrangements avec lui-même, trace sa vie quasiment au cordeau : surtout ne pas dépasser de la zone d’acceptation commune du monde ; au-delà, cela deviendrait terriblement dangereux…

    personnellement, la probité m’interdit de définir la relation à l’autre avec des frontières aussi marquées. Dans le regard juste, objectif au possible et respectueux, autant de l’autre que de soi, il faut s’interdire d’être aussi péremptoire. Quand je lis ce que tu as écris, que d’autres arguent tout autant, je vois surtout une vie encerclée de blockhaus menaçant que la bien-pensante société ordonne pour que chacun ne sorte jamais des clous.
    Ah si les choses étaient si simples, que la vie nous rongerait du plus dévastateur ennui qui soit. Mais je sais que certains–dont toi–ont besoin de lignes démarquées de barbelés aux pointes bien acérées pour se faire croire vivre en toute sécurité. Ça fait bien aux yeux du monde, ça assure une paix surtout bien confortable.
    Ça va? elle n’est pas trop étriquée cette vie? les entournures ne vous gênent pas trop ? Ce certain mal être que vous éprouvez parfois, vous êtes bien sûr qu’il est dû à ce vécu douloureux que vous avez traversé? Bien sûr il y a de ça parfois, mais TRÈS HONNÊTEMENT, en toute probité : Vous êtes bien sûr le matin de vous regarder bien droit dans la glace.Ou ne détournez-vous pas un peu les yeux… sous le prétexte fallacieux que ce sont vos rides qui vous dérangent, ou la gueule que vous faites au réveil. Remarquez, à votre place, ma gueule, je la trouverais bien moche d’avoir dû se coltiner toute une vie durant toutes ces convenances toutes faites, réductrices, aveugles, irrespectueuses à l’envi tant de l’être que de la vie.
    Bon j’arrête là, je sens que je vais me faire de bien tristes ennemis, voire que tout simplement ce post soit supprimé, trop vrai sûrement et par là inacceptable, pas comme il faut…
    Chiche ? Cap ou pas cap ? :-P

  2. Marc dit :

    Bel article et réponse de Tienou amusante.
    Je ne serai pas un ennemi même si je pense autrement.
    L’amitié reste souvent ambiguë mais c’est bien. En tant qu’homme je dirais que beaucoup de mes amies me plaisent oui c’est vrai , je les adore, mais les barrières ont du bon car cela reste important de vivre une vie étriquée
    Donc aucun regret !

  3. Isabella dit :

    L’amitié c’est la connivence ss sexe
    L’amour c’est la flamme du corps
    Par contre l’amour peut devenir amitié tout comme l’amitié peut devenir de l’amour

  4. ilesttemps67 dit :

    Dans la vrai vie le « restons amis » est ce qu’il y a de plus difficile… en général c’est celui qui part qui balance ça… la décision est pourrais je continuer ma vie sans la voir ? Ou il me faut absolument la voir être à ses côtés et la je vais feinter l’amitié…
    L’amitié après l’amour c’est comme le salariat déguisé on est en profession libérale mais dépendant de notre client unique ;-)

    Dernière publication sur Historia de un amor : les traces du temps

  5. Mimi dit :

    Je crois que les hommes surtout ne voient jamais une amitié sans une idée mal placée !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|