( 11 octobre, 2021 )

L’insécurité est-elle une fatalité ?

Où que l’on pose les yeux, toujours la même rengaine, l’insécurité ! Insécurité dans les villes, insécurité dans les villages, insécurité dans les campagnes et bien sûr, insécurité dans les écoles, les commerces, en clair insécurité PARTOUT ! Et toujours cette même question : pourquoi ? Pourquoi ne pouvons-nous plus vivre en paix et en sécurité ? Chacun aura sa version, je ne peux que vous livrer humblement la mienne.

D’abord, nous sommes entrés dans une société de surconsommation, une société où les publicités ne font que donner envie de plus, des téléphones toujours plus performants, des voitures toujours plus puissantes, des consoles ou des téléviseurs qui font de plus en plus envie. Toujours plus beaux. Toujours plus chers. Seulement qui peut s’offrir de tels objets si ce ne sont les fortunés ? Et je ne parle même pas d’Internet qui est un vrai fléau, permettant les magouilles en tous genres, le piratage des données augmentant l’insécurité. Quant aux économies que font certaines villes depuis le covid en stoppant l’éclairage de nuit, c’est une vraie catastrophe ! Les vols se sont multipliés. On pourrait aussi parler de la surpopulation, de l’incivilité des personnes, d’une absence de moralité.

Je ne sais pas si l’insécurité est une fatalité, ne voyant à priori pas trop de solutions, malheureusement, mais une chose est sûre, l’insécurité est une réalité !

CAF83202-2CEA-416D-8C21-A21D3C2AF637

1 Commentaire à “ L’insécurité est-elle une fatalité ? ” »

  1. jonasdjeser dit :

    Bonjour. Je ne peux que faire le même constat que vous. Cette équation insécurité/ surconsommation est d une criante vérité. Le problème c est que les autorités ne font pas le lien hélas. Et tant que l’on ne reverra pas notre modèle de société ceci ne changera pas..
    Cordialement .

    Jonasdjeser.unblog.fr

    Dernière publication sur Jonasdjeser : Entre la France et l’Algérie, pourquoi est-ce si difficile ?

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|