( 14 novembre, 2021 )

Écoles privées, écoles publiques

La guerre entre écoles privées et écoles publiques est de plus en plus grande. Pourquoi une telle opposition si ce n’est le côté financier du premier qui favorise des classes sociales pouvant « payer » ? Pourquoi surtout un tel engouement pour le privé ?

On a beau dire, l’école de la République part à la dérive, le niveau scolaire s’écroule, rien ne va plus. Les parents vont alors choisir un établissement où leur enfant aura les plus grandes chances de réussites. L’école publique n’apporte plus ces exigences. J’en fus pourtant pendant des années une fervente militante, mais il faut bien l’avouer, j’ai vu « mon » école se casser la figure, j’ai vu les programmes devenir de plus en plus faciles au fil des ans, j’ai vu le niveau devenir tellement bas que je suis nullement étonnée de constater que nous sommes, nous, français largués au niveau du classement mondial. Les écoles privées ne possèdent pas les mêmes exigences que le public. Là, où dans une école publique, on va imposer aux enseignants un système d’évaluation « gentil et bienveillant pour ne pas traumatiser les pauvres enfants », dans les écoles privées, on va tirer les élèves par le haut en leur donnant beaucoup de travail, en notant sévèrement les copies, mais le résultat en vaut la peine. 100% de réussite aux examens.

J’ai toujours pour ma part opter pour une pédagogie positive ce qui n’a jamais voulu dire que j’ai donné des bonnes notes ou appréciations de complaisance. Quitte à me faire des ennemis, je pense qu’il serait temps de redonner ses lettres de noblesse à notre bonne vieille école, à cesser de tirer notre jeunesse vers le bas tout simplement parce que « la banlieue » a du mal à suivre. Et puis, ne devrions-nous pas remettre l’accent sur les matières clés comme l’écriture, la lecture, la culture, plutôt que d’ouvrir au simple bien-être des élèves en multipliant les heures de sport, d’informatique etc. N’est-il pas plus important de savoir bien lire plutôt que de se servir d’un clavier ( nul besoin de cours pour cela, contrairement à nous, ils en ont avec leurs jeux, une maîtrise totale)

Peut-être ainsi, la guerre entre public et privé cessera ? Qui sait ?

29B10658-B273-46BE-9C05-2424FE95D633

1 Commentaire à “ Écoles privées, écoles publiques ” »

  1. 010446g dit :

    Hélas, un bon nombre d’écoles « privées et hors contrat » sont créées par des extrémistes qui ne cherchent ni l’instruction ni la compétence, mais seulement à préparer une guerre civile en France

    Dernière publication sur le radeau du radotage : histoire de source

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|