( 14 janvier, 2022 )

Respecter la volonté des malades

Que c’est facile à dire « avant » ! Quand on va encore bien, il est aisé de signer ses directives anticipées, de choisir « sa fin de vie », d’imposer une non-réanimation, seulement quand le respect de ces volontés se présente, c’est que l’on n’est plus en état de parler ou d’énoncer ses souhaits. Alors ce choix final incombe à la famille. Et que c’est dur de demander le respect de ces directives anticipées ! Savoir que l’on signe la fin de vie d’une personne que l’on aime est une chose terrible, car il reste toujours au fond de chacun de nous une petite bulle d’espoir, un « c’est encore trop tôt », « je ne veux pas que tu partes. » « je ne veux pas te laisser partir. »

Alors, on recule l’inévitable, quitte à faire souffrir celui que l’on s’était juré de ne jamais laisser souffrir. Alors, on refuse de relire ces directives anticipées qui nous obligeraient à trancher. Alors, on impose à l’autre de ne pas mourir dans la dignité jusqu’au point de non-retour où on sort enfin les formulaires.

Il serait temps que familles et soignants se tiennent la main et acceptent que même dans notre société aseptisée, la mort existe et qu’il reste important de permettre à ceux que l’on aime de mourir dans la dignité et surtout sans souffrance. Et nous en sommes encore très loin en France !

92EA3A40-3553-47D3-B738-ACAB5FECC549

2 Commentaires à “ Respecter la volonté des malades ” »

  1. Tienou dit :

    À noter toutefois : on oublie de préciser fréquemment que lors de la rédaction des directives anticipées la personne désigne un référent volontaire. pour que ces directives soient légalement entérinées et donc applicables, il est indispensable que ce référent est fait acte d’accord par signature préalable par laquelle il s’engage à faire appliquer les dites directives dans une démarches auprès du médecin référent dûment informé de la démarche !
    C’est hélas très rarement précisé dans leurs évocations. Cet accompagnement du référent efface de facto les atermoiements dont tu parles (sauf en a parte mais un engagement est un engagement et là il est solennel)

  2. 010446g dit :

    Absolument d’accord!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Le hupeur se rebelle?

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|