( 21 janvier, 2022 )

Le syndrome Calimero

Vous connaissez tous ce petit poussin noir nommé Calimero qui ne cesse de râler et de se plaindre. Avez-vous constaté que certaines personnes sont ainsi ? Toujours à se victimiser, toujours à grogner, toujours à ne jamais être content ! Ce sont ces êtres qui ne savent voir la vie  qu’en noir. Rien ne va jamais dans leur existence, et pourtant ils ont un toit pour dormir, un repas chaque midi, une plutôt bonne santé. On en connaît tous ! Plus le temps passe et plus ces personnes m’agacent. Jamais une pensée positive. Jamais foi en la vie. C’est devenu leur mode d’être. Elles s’interdisent de vivre en fait puisqu’elles sont convaincues qu’elles ne peuvent être heureuses, que tout le monde les trahit, les quitte, en clair, elles ne peuvent faire confiance ni dans les autres ni dans elles-mêmes. Ce sont de grandes manipulatrices, prêtes à se mettre dans une situation dramatique pour faire valoir ce syndrome de Calimero. Ainsi elles peuvent ensuite aller se plaindre, puisque ce qu’elles avaient perçu s’est bien produit. Ces personnes m’agacent, c’est vrai, et en même temps, je les plains sincèrement. Vivre en refusant de s’autoriser à être heureux ne doit pas être facile tout les jours ! C’est tellement mieux de vour la vie en couleurs !

Ps : Qui est Calimero ? Calimero est un personnage de fiction de dessin animé italien créé en 1962, d’abord publicitaire, puis héros de la série télévisée du même nom. C’est un poussin anthropomorphe charmant mais malchanceux. Seul poussin noir dans une portée de jaunes, il porte sur la tête sa coquille d’œuf à moitié brisée.

F0779301-9A49-46D3-B7B7-B5A7235DF425

1 Commentaire à “ Le syndrome Calimero ” »

  1. dj34450 dit :

    Serait-ce un moyen (maladroit) d’attirer l’attention, de se faire aimer ?
    Mais que dire, quand on n’a rien à dire ? Parler de sa santé, en exagérant un peu, histoire d’apitoyer ?… On en connait tous ! Bien amicalement

    Dernière publication sur Vie intérieure : vous ne me poserez plus de questions...

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|