( 27 avril, 2022 )

Rester dans l’ombre

L’ombre ou la lumière ? Telle est la question ! Depuis la propagation des réseaux sociaux comme Instagram oh TicToc, certaines personnes ne vivent que pour briller, quitte à dire n’importe quoi ou faire n’importe quoi, simplement pour ne pas rester dans l’ombre, parce que l’ombre est insoutenable. Ah, ce désir d’être sous les feux de la rampe ! Comme cette pseudo « célébrité » peut changer les gens. J’ai connu à une époque une personne adorable qui s’est complètement métamorphosée une fois qu’elle a mis le pied dans « la lumière », comme si elle devenait quelqu’un de supérieur aux autres.

J’ai beaucoup de mal à comprendre. C’est certainement normal car je suis une fille de l’ombre. J’ai toujours détesté être mise en avant, non que je n’avais pas confiance dans mes capacités, mais tout simplement parce que je trouve que c’est une véritable perte d’énergie. Contrairement à beaucoup, je déteste voir ma photo dans un journal, tout comme je freine les pieds pour faire des dédicaces, simplement parce que j’ai toujours pensé que l’intérêt d’écrire c’était avant tout, les mots, et non « ma tête ». Lorsque j’enseignais, j’ai régulièrement fait gagner à mes élèves des concours ( parfois de très hauts niveaux), mais je suis toujours restée dans l’ombre, car c’est l’essence même du projet qui me semblait important, et non la personne qui l’avait porté.

Après chacun est différent avec des projets et des besoins divers. Le tout est d’être toujours en accord avec soi, de ne pas faire quelque chose qui va nous mettre trop mal à l’aise. En tous les cas, aimer rester dans l’ombre n’est pas une tare et pour tout dire, c’est peut-être pour cela que j’aime tant la peinture et le dessin, car nul besoin de paraître, seul notre « œuvre » est.

24D102F5-1075-4F65-BC56-C6D5AC1F3DC4

Pas de commentaires à “ Rester dans l’ombre ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|