( 9 mai, 2022 )

Thyroïde et traitements

Depuis l’affaire du nouveau Levothyrox@, les malades de la thyroïde ont peur. Peur de voir de nouveau leur médicament changer, peur de voir leur stock disparaître.  Comment avons-nous pu dans un pays civilisé en arriver là ? Quand on sait à quel point la thyroïde est sensible à la moindre variation, on ne peut qu’avoir le coeur serré en constatant les effets plusieurs années après. Certains malades n’ont jamais retrouvé leur forme d’antan. Après, comme vous le savez, l’association l’envol ne s’engage pas « pour » ou « contre » un médicament. De nombreuses associations se battent dans ce but. Nous, notre combat est la reconnaissance des maladies thyroïdiennes. Chacun son domaine.

Je vais donc aujourd’hui faire une piqûre de rappel concernant l’affaire du nouveau levo, à partir de faits qu’a bien voulu me communiquer Laurence Levolle, la présidente de l’association APLF.

« En  mars 2017, changement de formule du levothyrox sans aucune information, ce qui en soit est un véritable scandale. Résultat à partir d’août 2017, on observe une explosion des signalements des effets secondaires liés à la nouvelle formule. Pourquoi tant de mois après ? Simplement parce qu’il faut du temps à une hormone de synthèse de montrer son côté néfaste et surtout parce que de nombreux malades ne savaient pas à quoi attribuer leurs nouveaux symptômes. L’information fut alors communiquée à la Presse par les malades.( et non par les médecins qui pourtant avaient été prévenus)

En octobre 2017, nous l’association APFL prend connaissance d’une information capitale :

Le Levothyrox au lactose Merck Serono existait toujours, fabriqué à Semoy dans le Loiret et dont la production était destinée au Maroc jusqu’en mai 2018. (Production transférée à Darmstadt en suivant)

Important : excipient lactose péremption 36 mois. Cette information capitale  fut transmise à l’ensemble des institutions françaises, européennes et les deux associations d’intérêts général ainsi qu’aux avocats en charge de ce dossier. Une rencontre avec Mme Mariengela Simao directrice adjointe de L’OMS eut lieu en 2018. Pourquoi  en décembre 2017 Mme Buzyn attribuera une autorisation de mise sur le marché du médicament Euthyrox censé être l’équivalent du levothyrox au lactose alors que notre médicament existe toujours ? Ce n’est pas sans rappeler le vaccin contre le Covid, mais bon …  L’association APLF va alors se constituer partie civile au tribunal judiciaire de Marseille. Maitre Sophia Albert Salmeron et Maitre Jean Denis Flori sont en charge du dossier.Mme la Vice-présidente de l’instruction auprès du tribunal judiciaire de Marseille est parfaitement informée depuis très longtemps de la continuité de la production du levothyrox au lactose. Aujourd’hui,  bon nom de malades que le Levothyrox au lactose du laboratoire Merck est toujours fabriqué disponible en Tunisie et fabriqué à Darmstadt.(péremption 36 mois) Cette information capitale a été transmise à toutes nos institutions et est disponible sur la page publique de l’association APLF. Il est important de savoir que le laboratoire Merck ne refuse pas de fournir la France en levothyrox au lactose d’Afrique. Pour cela il faut obtenir une nouvelle autorisation de mise sur le marché. C’est l’objectif de la procédure en cours déposée en décembre 2021 par Maitre Albert Salmeron et l’association APLF auprès du tribunal administratif de Montreuil .

En conclusion, au regard du résultat des expertises judiciaires diligentées par Mme la juge d’instruction qui mettent en évidence la dangerosité du levothyrox nouvelle formule et de la continuité de la production du levothyrox au lactose, il est évident que cette autorisation de mise sur le marché devrait être attribuée en urgence. Nous sommes face à deux scandales : un scandale sanitaire et le scandale de la censure de l’information. »

N’hésitez donc pas, pour ceux qui souffrent d’effets secondaires liés à la prise de ce traitement à contacter cette association. Il est primordial que de telles décisions ne se reproduisent jamais ! Sinon demain quel médicament qui ne va pas rapporter assez sera supprimer ?  Nous sommes nombreux à ne pouvoir prendre que des gouttes de L_Thyroxine Serb. Que deviendrons-nous si les instances sanitaires s’avisent de le supprimer ?

Une fois encore la solidarité est de mise, car à travers ce problème de Levothyrox, le spectre de là non-reconnaissance des maladies thyroïdiennes est encore là. Si les décideurs avaient eu face à eux une maladie reconnue plutôt qu’une maladie invisible comme le diabète, auraient-ils osé changer le médicament ?

Je ne pense malheureusement pas … Les problèmes de thyroïde ne sont pas pris au sérieux, tout comme la souffrance de ces malades qui ont vu leur vie changer simplement à cause d’un cachet. Ce n’est rien ont dit les médecins, et bien non, ce n’est pas rien, cela change tout ! Et nous respectons bien évidemment ceux qui étant allergiques au lactose supportent mieux le nouveau traitement.

Laissons les malades déjà affectés par cette maladie invisible et pénible avoir le choix !

Courage les papillons ! Ensemble, nous vaincrons !

A8ADBD97-04A7-4006-B15D-590EBE1400B0

11 Commentaires à “ Thyroïde et traitements ” »

  1. Huart Christiane dit :

    Rendez nous notre ancienne formule , je ne supporte pas cette nouvelle formule qui me rend très malade ..il y a urgence
    Merci

  2. Le Grand Aubier dit :

    Courage à nous ne baissons PAS les bras

  3. Sougné dit :

    Bonjour
    J’espère que l’on pourra disposer à nouveau de l’ancienne formule du levothyrox car depuis 4 ans c’est l’enfer.

    Merci de votre aide

    Cordialement

    Myriam Sougné

  4. Peyron dit :

    J’ai dû changer de traitement la nouvelle formule du levothyrox me provocant des malaises , palpitations du cœur … visite chez le cardiologue … je prends à présent du Tcaps qui me convient sauf que je suis révoltée médicament non remboursé par la sécurité sociale, alternant deux dosages 80 et 100 selon les jours … je paye 25 € /mois pour un traitement obligatoire pour ma santé…je suis écœurée de ce gouvernement !!! je me sens bien seule

  5. Bayle dit :

    J’ai été victime de la prise de la nouvelle formule, 2 fois aux urgences perte memoire, vue un cours instant, difficulté à parler… J’ai repris l’ancienne formule et tout est rentré dans l’ordre, par contre j’avoue avoir très peur de ne plus avoir mon euthyrox russe ! J’ai entendu dire qu’au Bresil ils fabriquent l’ancienne formule, est-ce vrai, serait-il possible d’en importer ?

  6. Jacquillet dit :

    Je ne coûtais pas cher à la SÉCURITÉ SOCIALE est j étais en forme avec le LEVOTHYROX au lactose alors que depuis ces autres traitements m ont fait perdre la santé et donc j ai des examens cardiaques et digestifs qui coûtent cher et ne permettent pas de me redonner la santé. Donc je veux retrouver la Santé et donc il me faut absolument ce médicament formule MERCK- SERRONO

  7. Pascale dit :

    Je demande de re mettre l’ancien levothyrox au lactose
    La nouvelle formule me rend trop malade je ne le supporte plus
    Alors oui à l’ancienne formule

  8. Kerbadou oumelle dit :

    Nous ne lâchons rien JAMAIS… battons nous pour retrouver notre précieux ! JE SERS AU SÉNÉGAL ET EN TUNISIE DEPUIS 1 an je revis J’ai retrouve ma santé d’avant 2017 …. Mais à quel prix c’est honteux
    RENDEZ NOUS NOTRE LEVOTHYROX MERCK SERONO

  9. Chrys dit :

    Bonjour à tous,

    Depuis le changement de formule je les ai tous essayés avec à chaque fois des effets secondaires plus ou moins grave.
    Je pense que mon coeur en a souffert lourdement d’ailleurs je dois passer des examens dans quelques semaines.
    Je suis révoltée par cette situation !
    Sans être pessimiste, je ne pense pas qu’il y aura des changements pour nous.
    L’état et toute cette sphère de décideurs s’en foutent éperdument de notre état de santé.
    Voyez depuis deux ans ce qu’il se passe…

  10. Rivière Marie l dit :

    Redonnez nous l’ancienne formule. Depuis la prise de la nouvelle formule sans le savoir j’ai eu dents qui saignent puis une boule jambe gauche en haut après 1 semaine et demi avoir pris la nouvelle formule sans le savoir comme un kyste puis plusieurs autres boules après examen on me dit que c’est des lypomes mais j’ai un kyste qui s’est infecté sur un sein. Sous antibiotique mais j’en ai marre. Doit attendre que l’infection se termine pour enlever la coque ma jumelle a eu même problème. Mais on veut pas faire le lien avec le lévothyrox nouvelle formule pourtant c’est avec cette nouvelle formule du lévothyrox qu’on a eu kystes et lypomes. Aujourd’hui je paie tout les médicaments les antibiotiques les pansements la bétadine… on m’a empoisonné et depuis 2017 j’ai plus la santé. Dans la nouvelle formule il y des métaux lourds selon un médecin du service spécialisé du lévothyrox ( numéro eu avec L’ANSM en 2018 appel Réunion Métropole) car j’ai cherché à comprendre pourquoi j’ai eu des boules. J’espère avoir justice car c’est inhumain de nous avoir empoisonné.

  11. elisabeth dit :

    Ce scandale est vraiment honteux ! je ne comprends pas pourquoi on s’est acharné sur les malades. Merci pour cet article qui en dit long. Bonne soirée.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|