( 22 juin, 2022 )

Ces bourreaux de travail

Ah ! Ces bourreaux du travail ! Comme ils sont fiers de rester tard le soir, d’être dérangés le week-end. Pour eux, c’est comme un trophée magnifique. Et pourtant, savent-ils qu’ils passent à côté de l’essentiel ? Ces bourreaux de travail n’ont plus de vie privée, plus de rêves non plus. Ils n’ont simplement plus de temps. Vous savez, c’est l’employé modèle qui va tout faire pour plaire au patron, travaillant jusqu’à l’épuisement, sans pour autant attendre le plus petit merci. On pourrait les plaindre, c’est même ce qu’ils attendent en disant régulièrement qu’ils n’en peuvent plus, qu’ils sont fatigués, qu’ils ont trop de travail, tout en commentant avec ambivalence leur heure supplémentaire, avec une pointe d’orgueil. Des études ont montré que ces bourreaux du travail étaient simplement devenus addict. Tout comme l’alcool, les calmants, le travail à outrance est une addiction, là pour combler un manque, un besoin. Ne jamais oublier que vivre le présent, ce n’est pas vivre que pour le travail !
Il y a tant à vivre …

7F54C8E0-04E9-4EB9-B446-CA16AAAB4E54

1 Commentaire à “ Ces bourreaux de travail ” »

  1. 010446g dit :

    Très facile de se laisser prendre!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : histoire de source

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|