( 15 novembre, 2022 )

Laissons place à l’improvisation

Jeunes, nous sommes souvent impulsifs, fonçant pour un rien, droit dans le mur. En vieillissant, on réfléchit plus, on devrait. Longtemps, j’ai été énormément impulsive, trop, réagissant au quart de tour. Seulement se prendre un mur, cela fait mal, extrêmement mal. Alors, on vieillit, malgré soi, on perd son âme d’enfants, et on laisse un peu de cette spontanéité qui nous allait si bien. Improviser, c’est se lancer à l’aveuglette sans parachute. Parfois, c’est un gros risque, pourtant, il faut bien le dire, les projets ne se déroulent pas comme on les avait rêvés. Je pense qu’il est bon de réapprendre à improviser tout en restant accès avec un plan B. Improviser ouvre la porte de l’imagination. C’est peut-être même le seul domaine où on peut prendre des risques qui ne nous feront pas mal. Laissons une petite place à l’improvisation, peut-être pas tout le temps, juste un peu …

3080B758-C246-4298-9497-DA7D4731AAFE

1 Commentaire à “ Laissons place à l’improvisation ” »

  1. 010446g dit :

    Bien d’accord!
    Je pense à la situation de la maîtresse d’école maternelle (moyens) elle lance les activités prévues, mais un certain nombre de déviants se jettent sur d’autres options: elle doit dans l’instant trouver la forme positive de transformation de la « déviance » en route de progrès _improvisation permanente _ à moins qu’elle ne se recroqueville sur la sanction …

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Détente

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|