( 1 décembre, 2022 )

Mes lectures de novembre 2022

Toujours de nombreuses sorties littéraires en cet automne comme chaque année, mais peu de temps pour lire. Sur le petit nombre, j’ai de belles découvertes, d’autres qui laissent un peu sur sa fin

Ou que j’ai abandonnés. De plus en plus si un livre n’accroche pas, je le range et passer au suivant.

Et vous ? Vos lectures ?

******

Le musée secret de M.J.Rose et Steve Berry

Édition Cherche Midi

4/5

Habituée aux gros pavés de Steve Berry, j’ai été surprise de lire ce petit roman d’une centaine de pages en numérique. Plutôt sympa, avec une héroïne casse-cou nommée Cassiopée, ce roman d’aventure passe plutôt bien et se lit très vite. Je ne le qualifierai pas comme le roman du siècle, mais malgré parfois quelques invraisemblances, j’ai passé un bon moment ! Et surtout ce livre parle d’un thème important, celui des œuvres d’art volées aux juifs durant la seconde guerre, ce livre, une façon originale de perpétuer le devoir de mémoire.

****

La constance du prédateur de Maxime CHATTAM

Édition Albin Michel

5/5

Les derniers livres de cet écrivain ne m’avaient pas convaincue, et je fus heureuse de retrouver le « Chattam » des débuts. Son livre est pleinement abouti, bien écrit, nous emportant dans une descente aux enfers, là où l’indescriptible existe. Une histoire de tueur en série diabolique, pervers, une traque, vraiment un bon livre ! J’ai beaucoup aimé retrouver le personnage de Ludivine Vanckers qui travaille au Département des

Sciences du Comportement. J’ai vraiment adoré cet opus !

*****

Le Talent d’Achille de CLR

Autoedition

Fidèle à cet auteur, j’étais impatiente de découvrir ce livre.

Achille, enfant surdoué va évoluer, grandir, devenir adulte tout au long de ce livre, en ne cessant pas de se poser de nombreuses questions existentielles, en particulier avec sa compagne tout aussi futée que lui.

Excellente question de la demoiselle: « -Comment, lui dit-elle, peux-tu affirmer pouvoir bluffer le système si tu en es un élément? »

Dans ce nouveau livre on retrouve les thèmes favoris de l’auteur tel que l’amour, la culture, l’éducation, le taoïsme, le bonheur au travers de la vie de Louise et Achille, tout comme au travers de celle de Juliette et Theodore.

J’ai bien aimé cette remarque : «  Les personnes simples réussissent mieux leurs relations amoureuses. » un beau sujet de réflexion.

Juste une réflexion qui m’a laissée un peu perplexe comme quoi les surdoués seraient fortement emphatiques. J’en ai rencontré beaucoup dans mon existence et peu l’était !

Phrase que j’aime beaucoup :

« C’est l’inattendu qui créé le bonheur »

« Le rêve a pour fonction de nous éloigner de nous. »

*****

La gouvernante de Joy Fielding

Robert Lafond

4/5

Une histoire intéressante, qui tient en haleine avec un pincement au coeur tout au long du livre. Peut-être pas assez crédible pour moi et surtout avec une fin bâclée. Le suspense avait bien tenu la route et la conclusion se fait en juste quelques lignes.

Dommage ! Il y avait pourtant de quoi faire pour mijoter une meilleure fin.  Très bon livre prévisible, c’est vrai, mais qui passe très bien. Le style est alerte et bien ficelé.  J’ai beaucoup aimé.

******
ERECTUS Le dernier hiver de Xavier Müller

éditions XO

4/5

Troisième opus et dernier. J’aime l’écriture de cet auteur même si je trouve que ce dernier livre part un peu en vrille. J’ai eu un peu de mal à tout suivre … c’est tordu par moment, mais vraiment tordu, limite on en perd le fil. Heureusement le rythme reste intense et nous conduit vers une fin à nous couper le souffle.

Ceci étant je m’interroge tout de même sur l’utilité de cet opus. Était il vraiment indispensable ?

***

Grand passage de Stéphanie Leclerc

Syros

4/5

Un livre surprenant qui se lit avec fascination. Est-ce un livre pour adolescents ou pour adultes ? Peu importe tellement ce livre malgré une certaine noirceur est poétique. Un polar dont l’issus reste prévisible, mais que l’on ne va pas lâcher jusqu’au bout. Je déplore tout de même une fin un peu bâclée, rapide, et limite peu crédible. Dommage.

****

Une découverte sympa en médiathèque d’un roman de 2018 je crois. Ce n’est pas le best-seller de l’année mais c’est plutôt bien.

 

Le pensionnat des innocentes de Angela Marsons

Édition France Loisirs

4/5

L’histoire est menée avec brio nous entraînant sur de fausses pistes.  On retrouve un grand suspense, les caractéristiques d’un bon polar, avec une inspectrice un peu particulière. Jusqu’à la dernière ligne, on attend le dénouement.

Un bon livre.

Résumé :

Les secrets les plus sombres finissent toujours par refaire surface.

2004. En pleine nuit, cinq individus scellent un pacte au-dessus de la tombe qu’ils viennent de creuser.

De nos jours, Kim Stone, enquêtrice au tempérament rebelle et solitaire, se voit confier une nouvelle enquête. Teresa Wyatt, directrice d’école, a été retrouvée noyée dans sa baignoire. Peu de temps avant sa mort, elle s’était intéressée à une fouille archéologique prévue autour d’un foyer d’accueil où elle avait travaillé avant que le lieu ne soit entièrement détruit par les flammes. Un autre employé du foyer est à son tour retrouvé assassiné. Kim qui a connu, enfant, l’assistance publique, est profondément impliquée dans cette enquête. Au mépris des procédures, elle demande aux archéologues de commencer leurs fouilles : plusieurs squelettes sont retrouvés

19F23BE2-32AA-4029-9E06-5E12A71D9C13

Pas de commentaires à “ Mes lectures de novembre 2022 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|