( 15 mars, 2023 )

Ces mots qui poussent au pire

De plus en plus de jeunes sont poussés à une situation extrême, jusqu’à le point de non-retour. Poussés par ces mots dits trop vite par des ados boutonneux. Terrible société. Avant les moqueries se crachaient dans la cour de récré, aujourd’hui, cela reste en mode public sur les réseaux sociaux. Les mots vont enfermer, vont scléroser, vont détruire de l’intérieur. Pour les adultes, c’est la même chose, les douleurs sont les mêmes. Elles saignent. Seulement, si un adulte a forgé depuis des années sa carapace, alors qu’un gosse prendra tout dans la figure. J’ai la chair de poule à chaque fois que j’entends dans les faits divers le suicide d’un jeune. Les larmes me montent systématiquement aux yeux. Une vie détruite, gâchée.
Ces mots qui poussent au pire devraient être évités, tout comme aucunes de ces jeunes vies ne devraient pas être écourtées.

2 Commentaires à “ Ces mots qui poussent au pire ” »

  1. 010446g dit :

    Absolument d’accord

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Peut- on dire que ce fut du pot? {vous aviez dit voyage (4)}

  2. ELISABETH dit :

    C’est exact, plus on prend de l’âge, plus on devient fort pour ce genre de situation.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|