( 31 mars, 2023 )

Lettre aux donneurs de leçons

Quand les gens cesseront-ils de tout critiquer ? Je sature de ces donneurs de leçons à deux balles.
Critiquée pour lire de nombreux romans autoédités sur KDP, critiquée pour publier par ce biais, critiquée pour acheter régulièrement … je dis stop ! Que chacun s’occupe de sa chaumière au lieu d’aller piétiner le jardin du voisin. N’en déplaise aux détracteurs du géant Amazon, je continuerai … Il faut cesser les raccourcis, les intox relégués par les opposants. Bien au-delà de mes achats, je connais plusieurs personnes travaillant sur le site, vu que j’habite dans la région. L’exploitation affreuse dont parle certains n’est pas pire que certaines petites usines françaises, et les avantages semblent convenir à bon nombre d’employés. Fatiguée d’entendre qu’Amazon tue lés librairies, déjà mortes bien avant avec la flambée il y a vingt ans des Fnac et Cultura. On a le droit de ne pas aimer, on a le droit de boycotter, mais on n’a nullement le droit de menacer les auteurs qui ont choisi de publier leur bouquin par ce biais ni de volontairement casser des livres pour se venger d’une enseigne. Là encore, on tombe dans l’absurdité ! À force de s ‘opposer à tout sans réfléchir, on en arrive à se tromper de cibles.
Alors, messieurs, mesdames, les donneurs de leçons, n’hésitez pas à changer de trottoir. Il y a de la place pour tout le monde, mais laissez les gens simples vivre en paix.

9D783225-78C0-43FC-A434-1DB509E5B380

1 Commentaire à “ Lettre aux donneurs de leçons ” »

  1. 010446g dit :

    Bien d’accord!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Perdus (1) Elle

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|