( 23 avril, 2023 )

Pour lui

Trente-cinq ans aujourd’hui que mon petit bonhomme s’est envolé vers les étoiles. Trente-cinq ans que je scrute le ciel en regardant le firmament, en imaginant que son énergie puisse m’atteindre. Trente-cinq ans que je pleure ce 23 avril parce qu’il n’est plus là, parce que c’est totalement injuste, parce qu’une mère ne devrait pas survivre à la mort de son enfant.
Il m’a fallu beaucoup de courage pour raconter son histoire, mais je devais le faire. J’aurais dû le faire immédiatement après sa mort, comme me l’avait conseillé mon médecin de l’époque. Il est important de garder la mémoire de ceux que l’on aime. « Il s’appelait Christophe » est destiné à mes petits-enfants qui régulièrement me demandent qui était Christophe, à leurs descendants afin que son étoile ne s’éteigne pas lorsque je serai partie. Le livre ne sera pas en vente très longtemps. Il n’a pas été écrit pour faire de l’argent, juste parce que pouvoir éditer un livre gratuitement à notre époque, est une vraie bénédiction. Les écrits ou photos numériques disparaîtront avec le temps, pas les livres papier.
Merci à tous ceux qui ont allumé son étoile et commandé son livre. Je me sens moins seule ce 23 avril.
Parce que seul l’oubli peut tuer éternellement …

https://www.amazon.fr/sappelait-CHRISTOPHE-Sylvie-GRIGNON-ebook/dp/B0C1LV3Z7P/ref=sr_1_1?qid=1681296760&refinements=p_27%3ASylvie+GRIGNON&s=digital-text&sr=1-1&text=Sylvie+GRIGNON

1 Commentaire à “ Pour lui ” »

  1. 010446g dit :

    Je sais que le temps n’efface rien de la peine. Je partage.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Perdus (1) Elle

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|