( 10 août, 2014 )

Mensonge ou vérité

 

Même si je suis à 300 % dans ma réécriture jusqu’à en avoir mal aux yeux, je m’octroie des moments de pause en regardant mes séries télé. Hier, j’étais plongée dans XIII saison 2.
J’adore ! Hormis le scénario un peu tiré par les cheveux, il y a de magnifiques phrases énoncées. J’en ai relevé une :
Le mensonge règne sur le monde on peut choisir de l’ignorer ou de se battre pour la vérité.
C’est si vrai ! Quand je vois des personnes sur les réseaux sociaux s’inventer des statuts bidons ( romanciers alors qu’ils n’ont pas écrit une ligne, éditeur alors qu’ils ne savent pas écrire, avocat ou même médecin par messagerie ) je me demande où va le monde !
Dernièrement, c’est une personne se réclamant du domaine médical qui  » ausculte » sans connaître la personne, sans savoir qui elle et en se faisait tout de même payer 50€ l’heure ( rien que ça !) . Faut que cessent ces mensonges, ces individus qui jouent un rôle, qui manipulent le pauvre crédule à distance. Je m’insurge contre cela, étant je me connais suffisamment confiante pour tomber dans ce type d’arnaques … Bon, un peu moins ces dernières semaines. Certaines claques sont positives !
Je revendique le droit à la vérité même si elle fait mal, le droit à savoir, le droit à ne pas rester dans le doute et l’ignorance. Le droit tout simplement d’entendre : On ne sait pas non plus … Plutôt que des suppositions insipides donnant un faux espoir.
La vérité permet d’avancer, permet d’être plus serein et surtout offre une clé importante : l’espoir.

( 9 août, 2014 )

La réécriture …

Un auteur est souvent avant tout un lecteur qui se nourrit de littérature. Lorsque l’on prend la plume, on est déjà imprégné de textes, d’ histoires, de styles différents. On ne fait que poser ses chaussures dans des se tiers qui nous ont précédés. Au début, on va imiter puis on va trouver son style, pas nécessairement celui que les grands hommes de lettres attendent, mais on s’en fiche. On écrit !
Notre manuscrit fini, envoyé, puis accepté par un éditeur, on se plonge dans la réécriture.
Je croyais ce travail facile. Il ne l’est pas ! Il faut rentrer en communion avec la vision que l’autre attend de nous et qui n’est pas nécessairement la notre. On se libère à ce moment-là des contraintes. Notre texte devient un support. Autour, on y met, comme en cuisine, les différents épices. Réécrire, c’est donner vie à l’œuvre.
Avec le recul, j’ai conscience que Rouge, qui ne fut qu’une ébauche, aurait nécessité tout un travail approfondi de corrections et d’analyse afin d’aller encore plus loin dans l’essence même des personnages. Un jour, peut-être, le remettrais-je à jour ? Ou peut-être choisirais-je de le garder intact comme point de départ de mon évolution dans ce monde de l’écriture.
Une chose est sûre, l’écriture est un travail de Titan. Je passe depuis deux jours plus de huit heures sur la relecture de CARLA et j’ai la sensation d’avancer à pas d’escargot. Mais tant que je prends du plaisir à pousser mon manuscrit, je ne suis pas prête d’arrêter !
J’espère simplement que ce ne sera pas pour rien …

( 8 août, 2014 )

La réécriture …

Le travail de réécriture est le plus gros travail qui existe dans l’écriture. Plongée, le nez dans le guidon dans les corrections et les directives de mon éditrice, je ne vois plus le jour. À la fois, épuisée et exaltée, j’ai l’impression de survoler des montagnes, jonglant d’une idée existante à une nouvelle inspiration parfois soufflée. Peut-être est-ce parce que c’est le premier roman dirigé ou bien parce que je n’ai aucune contrainte m’obligeant, mais j’éprouve un véritable plaisir à faire ce travail. Chaque mot semble danser rien que pour moi, chaque sentiment semble prendre vie. Mais j’y passe tout de même plus de six heures par jour alors que je suis en vacances. Cela fait un peu beaucoup !
Marchera ou ne marchera pas ? Peu importe ! Carla aura eu le mérite de m’apporter un retour très positif sur mon travail d’auteure. Bien sûr, je préférerai qu’il se vende et que beaucoup l’apprécient mais on ne peut plaire à tout le monde. C’est là tout le poker de la vie …
Parler de la vie me fait penser à une série que je regarde en voster  » the lottery » dont le thème interpelle. Un proche futur (2025) où l’humanité est devenue infertile, et où plus un seul enfant ne naît. Quand une scientifique parvient à fertiliser un embryon, le gouvernement lui arrache sa découverte, et décide de lancer une grande loterie nationale, pour savoir qui aurait la chance de porter le premier bébé d’un monde renaissant… Excellent idée de roman … Que devient l’homme sans descendance ? Les rapports entre humains ? Mêle l’amour ?
Un bon sujet de réflexion …

( 7 août, 2014 )

Les rêves continuent …

La vie réservé bien des surprises. Parfois des larmes glissent sur nos joues sans s’arrêter. On souffre victime de la méchanceté humaine. Et puis, la magie arrive, légère, vraie …
C’est ce qui m’arrive aujourd’hui avec Carla qui a trouvé une éditrice formidable qui m’aide à réécrire, changer certaines erreurs afin de faire de ce livre un petit bijou !
Vivre ses rêves est déjà une jolie chose mais voir que ces rêves ne sont pas prêts de s’arrêter, c’est fantastique ! Hier, j’ai passé ma journée à refaire mon prologue ! Ce n’est pas facile de casser ce que l’on écrit, de rentrer dans l’idée d’une autre personne mais c’est vraiment très riche ! Aujourd’hui, je m’attaque au temps du roman et à sa chronologie … Passionnantes vacances ! Le bonheur de se sentir une vraie auteure !

( 6 août, 2014 )

réflexion du jour

Toujours cinéphile dans l’âme, je suis allée  voir  » la planète des singes », film très sympa à voir. Mais au-delà du simple film, très classique puisque remake de l’ancien, j’ai ressenti tout au long une bouffée d’empathie pour ces singes, pour ces hommes qui ne se comprennent pas, qui voudraient se faire confiance, qui acceptent de se faire confiance et qui au final se retrouvent en guerre, juste à cause d’un tiers, jaloux du pouvoir de l’un … Toute l’histoire de la vie ! Le fameux grain de sable, minuscule et pourtant celui qui va enrayer une vie paisible, celui qui va conduire l’homme à la folie. L’homme conserve ses instincts primaires enfouis au fin fond de lui ! Même doté d’un Raison, sous le coup de la jalousie, du désir de pouvoir, il deviendra une bête ! Sera dénué de sentiments …
Il serait temps que cela change. Notre monde survit avec difficultés aux guerres, à la crise. Sa seule chance d’avenir est de refuser l’agressivité et la guerre, d’accepter de pardonner, de faire des concessions pour vivre en paix ! Sinon comme les personnages de ce film, notre  guerre sera notre propre fin …
( 5 août, 2014 )

Tout finit un jour et pourtant …

Le retour ….
Tout a une fin, tout a un commencement ! La vie est ainsi … Lorsque ce sont les vacances qui se terminent, on ressent un pincement au cœur ! Quitter les plages, le soleil, le calme d’un jardin où on passe des heures allongée à lire un bon livre, que l’on oublie même en partant … La vie est un éternel recommencement ! On se sentirait presque prisonnier de ce cercle qui ne s’arrête jamais ! On travaille comme des forcenés chaque année pour ces quelques semaines de magie hors du temps où on profite pleinement de ceux que l’on aime, où on oublie tout jusqu’à qui on est, ou ce que l’on veut que l’on sait !
La magie des vacances s’active sur les pages blanches qui se remplissent, sur le compteur des ventes de Blanc qui ne cessent de grossir … Fabuleuse sensation de toucher le bonheur à l’état pur !
Alors tentons de garder cette magie le plus longtemps possible afin que vivent nos rêves à jamais …
( 4 août, 2014 )

Pensée du jour

La souffrance passe mais les cicatrices restent …
Jolie citation … Tellement vraie …
La vie nous donne des coups, parfois violents, comme la perte d’un être cher, une trahison, un amour qui meurt. On souffre, avec force. Le cœur saigne. L’âme chavire. Mais la beauté de la vie fait que l’on continue ! On avance, on sèche nos larmes. Parfois nos yeux ont tellement coulé qu’ils sont secs …
Et puis un jour où se réveille, la douleur est moins forte, on pense moins …
On n’oublie pas ! La vie n’offre pas cette chance ! On se contente juste d’avoir moins mal mais la cicatrice, elle, reste, indélébile ! Présente pour l’éternité …

( 3 août, 2014 )

Quelques chroniques sur ROUGE

Le monde se divise en trois catégories de personnes :un très petit nombre qui produit les événements, un groupe un peu plus nombreux qui veille aux exécutions, et enfin une large majorité qui ne comprendra jamais ce qui s’est réellement passé en réalité.
Nicolas Butler.
Je fais partie sans honte de la catégorie numéro trois … Et au fond, peut-être que c’est ce que j’ai envie au fond, fermer les yeux, ne jamais savoir  » pourquoi » ? …

Deux liens à visiter au passage …

http://lesreinesdelanuit.blogspot.fr/2014/08/rouge-de-sylvie-grignon.html

http://doublebelier.wix.com/passion-livres#!sylvie-grignon/ch8p

Merci à ceux qui croient en moi …

( 1 août, 2014 )

Post du 2 Août … En avance …

La vie n’est pas un hasard …
Demain, je serai sur la route … Donc je poste ce soir …

Se réveiller et ne voir que la lumière qui brille positivement … Ne plus regarder en arrière, même si parfois certains individus s’obstinent à vouloir que le passé reste coller à notre peau. Vivre ses rêves, pleinement, complètement, et y croire à fond !
J’ai eu l’immense joie de recevoir mon contrat d’édition pour  » Carla » ( le titre n’est pas fixé), un vrai éditeur, un vrai contrat ! Ça change d’Edilivre ! Une éditrice ( car c’est une femme au grand cœur que je salue au passage) qui s’intéresse, s’investit, réfléchit à ce qui doit être changé, réécrit … Enfin, j’ai l’impression de faire un pas de géant , de progresser …
Un ami m’avait dit il y a six mois :  » Vu ton style, il te faudra cinq ans pour trouver un vrai éditeur … ». La vie n’est pas un hasard, certaines routes ne se croisent pas pour rien ..
J’ai la conviction profonde que ce livre marchera. Pourquoi ? Simplement parce qu’il s’adresse à tout public, avec un style est simple comme disait une lectrice il y a quelques jours, et notre société recherche dans mots simples, qui parlent, vrais. Chaque lecteur y trouvera au moins un chapitre susceptible de le marquer, le toucher ou le faire rire … Mon éditrice l’a compris ! Elle ne fut pas la seule puisque ce manuscrit venait d’être aussi accepté par les éditions HQN ( Harlequin France) et feu vert donné pour Milady … Mais les grosses maisons de ce style manquent d’humanité ! Je préfère faire confiance à cette éditrice, humaine, ayant comme moi une qualité essentielle dans ce milieu : la foi dans les mots.
Merci à elle … Je suis certaine que la route va être peuplée de roses …
Et pour vous tous, ne jamais renoncer à ses rêves ….

( 1 août, 2014 )

Le passé …

Pour débuter ce mois d’Aout, synonyme aussi de fin de vacances, place aux citations …
« Le passé est juste un lieu de référence et non un lieu de résidence. »
Ne nous y attardons pas …
« Le passé est l’endroit où tu apprends des leçons. Le futur est l’endroit où tu appliques ces leçons. N’abandonne surtout pas en cours de route .. »
J’adore ! Si vrai ! Chaque pas que nous faisons nous permet d’apprendre. Nous faisons tous des erreurs, c’est inéluctable sinon nous serions parfaits ! L’important est de croire que notre futur sera meilleur que notre passé, que le plus beau reste encore à venir, jusqu’à notre dernier souffle …
 » Il faut remercier notre passé car il nous a offert notre présent. On ne peut pas  » être  » aujourd’hui, sans avoir été  » hier »
Merci donc à tous ceux qui ont fait de moi ce que je suis même si cela dérange certains …
À mon ange … Avec mon amour à jamais, à mes amours même si certains m’ont fait beaucoup pleurer, à mes amis fidèles qui ne me lâchent pas la main … À mes proches …
À Hier d’avoir façonné mon empathie, ma force et ma foi en l’humanité …
Et au présent qui m’accorde de vivre mes rêves …
Que l’avenir fasse que ça continue encore …

1...431432433434435...456
« Page Précédente  Page Suivante »
|