( 16 octobre, 2018 )

Une grosse déception littéraire

La vraie vie de Adeline Dieudonné

 

Vu l’overdose des chroniques, j’y suis allée, et je reste vraiment sur ma faim. Une fois encore je ne comprends pas l’engouement pour ce roman dont la fin est prévisible à plein nez. C’est un livre bien écrit, certes, bien rythmé, re-certes, mais malgré tous mes efforts je n’ai pas réussi à me pâmer devant. Peut-être est-ce le côté « primé » qui m’a refroidi, car franchement où est « l’exceptionnel » ? Ce livre est violent, tout sauf positif, il ne m’a pas apporté cette jouissance que j’attendais. Je n’arrive pas à comprendre comment un auteur peut prendre plaisir à écrire tant de violence.

Peut-être si je l’avais lu sans lire avant certaines chroniques, j’aurais été moins déçue … peut-être … ou pas …

7ED3746B-216D-4CA7-B5E3-6B62884EBDD2

 

 

( 13 octobre, 2018 )

L’égarée de Donato Carrisi coup de coeur

L’égarée de Donato Carrisi

 

J’ai lu beaucoup de romans de cet auteur, certains ne m’ont pas trop plu, d’autres comme le Chuchoteur sont gravés dans ma mémoire. Je pense que l’égarée sera un de ceux-ci ! Un vrai coup de coeur !

Une histoire terriblement bien menée qui commence dès les premières lignes à fond comme on dit.  Une femme retrouvée dans un bois nue avec une jambe cassée.

Puis en parallèle les personnes qui s’inscrivent avec force comme le détective privé, Bruno Genko, le passé de « la femme » Samantha, et ce lapin Bunny …

Franchement, si vous aimez les bons thrillers, il faut foncer. C’est un bon, un très bon thriller où l’angoisse monte de pages en pages comme si nous-mêmes nous traversions en même temps que Sam ce labyrinthe de l’horreur !

L’auteur m’a baladée tout au long du livre et , chose rare, je n’avais pas anticipé la fin ! Bref, du grand génie !

CB7B3E81-7CF4-4EC5-AF14-06E530B8830F

( 6 octobre, 2018 )

La boîte de Pandore, le livre …

La boîte de Pandore de Weber

J’aime beaucoup les romans de Weber même si j’ai moins accroché à certains de ses derniers livres. Quelle agréable surprise de découvrir ce nouvel écrit, totalement envoutant et posant « à la Weber » des questions métaphysiques intéressantes. Quel impact nos vies passées ont-elle sur notre vécu d’aujourd’hui ? Rencontrons-nous les autres par hasard ou est-ce un choix que nous devions faire?

Succulent ! Déroutant ! Un voyage en compagnie de René un banal professeur d’histoire qui va découvrir lors d’une séance d’hypnose ses vies antérieures.

Comme tous les Weber, le livre est plein de phrases qui font réfléchir, parsemé de morceaux de faits historiques remis dans leurs vrais contextes.

J’ai très peu de temps pour lire depuis la rentrée et surtout je n’avais lu que de très mauvais livres ( pas de bol) et là, quel plaisir de découvrir enfin un livre qui n’est pas juste fait de mots et phrases courtes alignés. Un vrai bonheur ! J’ai adoré, vous l’avez compris, parce que j’ai l’esprit ouvert et curieux.

J’ai refermé le livre avec un sourire, et si, et si j’avais aussi mes portes. Tentant d’aller les ouvrir, non ?

 

97EBED5D-EE21-49C1-915F-F309ADE6D195

( 29 septembre, 2018 )

La douzième victime

La douzième victime de cyril Vallée

Édition Heartless

 

Un sympathique polar que j’ai lu dernièrement, une nouveauté d’une jeune maison d’édition. J’ai beaucoup aimé le personnage central, le commandant Luc Saint-Antoine, ainsi que les tentacules qui en partent. Cela se passe en France, à Lyon, une histoire de meurtres étranges, plutôt bien ficelés. Le style est alerte, cela se lit bien même si la fin est un peu prévisible, ce n’est pas trop grave. On a eu le temps de s’attacher à tout ce petit monde.

Je le conseille pour se vider la tête après une journée de travail …

 

BC407B72-3469-461D-AB21-2E58BAE6ED37

( 17 septembre, 2018 )

Un bon polar

Le chaînon manquant de Franck Leduc

 

Enfin une belle découverte ! Je commençais à désespérer  ! Certes, c’est une réédition, mais une belle réédition. L’histoire est criblée d’informations et de recherches approfondis qui donnent un vrai plus à ce roman. Les personnages sont sympathiques, l’intrigue reste intéressante, j’ai passé un très bon moment.

L’histoire pose la question de nos débuts, qui sommes-nous, comment l’humanité a-t-elle commencé ? Le plongeon dans ce polar sur la paléontologie m’a vraiment happée. Le style est fluide, rythmé, vraiment bien ficelé. Un livre à lire impérativement si on a envie de passer un bon moment.

 

 

22C467FB-7DE5-492F-A244-CFABABA4BE53

( 8 septembre, 2018 )

Sortie littéraire 2018

Mes deux dernières lectures (dont l’avis n’engage que moi) : un coup de coeur et un sans commentaire …

 

Le Prince à la petite tasse d’Émilie de Turckheim

 

Enfin une perle ! Enfin un livre qui sort de l’ordinaire ! Mon premier coup de coeur de la rentrée littéraire. Des mots qui touchent parce que si proches de nous, des phrases qui font que nos yeux se mouillent.

L’histoire de Reza, un jeune Afghan, qui a dû fuir son pays en guerre, et est accueilli avec bienveillance par Émilie et sa famille. Que dire face à cette peinture que l’auteur a dessiné, l’impression de toucher du bout des doigts une facette de la réalité que l’on préfère souvent ignorer. Un roman bouleversant, qui parle à notre « moi » profond, à ce regard que l’on a ou pas sur les autres, ceux qui sont différents, ceux qui viennent d’ailleurs, ceux que l’on nomme « les migrants ». Un magnifique témoignage à lire de toute urgence qui changera peut-être le coeur de pierre de certains.

CE8D702B-11E8-44A2-9F24-163220218050

 

À son image de Jérôme Ferrari

Actes Sud

 

Le roman débute par la mort accidentel d’Antonia, jeune femme corse et photographe. L’office funèbre est célébré par le prêtre qui n’est autre que son oncle et parrain. Durant l’office il retrace la vie de sa nièce et l’on ressent son énorme tristesse. Le deuil, la photographie, le nationalisme y sont traités.

Cela commence bien, puis cela s’étiole … C’est extrêmement bien écrit, mais je me suis ennuyée à mourir. La couverture était pourtant attrayante comme le début de l’hi …

00DB4781-9B70-4BD8-9FB8-83C2D6B30EA2

 

( 6 septembre, 2018 )

Un livre rentrée littéraire 2018

l’Unité Alphabet de Jussi-Adler Olsen

 

Enfin un bon bouquin ! Ouf ! Bien écrit, intéressant, bref, un vrai bonheur. La première partie se passe pendant la seconde guerre mondiale, et étant une férue d’histoire, j’ai vraiment aimé l’immersion dans l’Unité Alphabet et son bagage d’horreurs. Certains lecteurs trouveront peut-être cette partie un peu longue, car pleine de descriptions, mais elle est indispensable à la bonne compréhension de la seconde partie qui se passe à une époque plus récente, et qui est une intrigue terrible.

Un roman poignant, fort dont la trame en 1972, est d’une force.

Cette histoire m’a pris à la gorge. Un très bon livre ! Qui fait indéniablement réfléchir …

1E95FE59-62E7-4187-A470-229CFC745F7C

( 31 août, 2018 )

QAANAAQ, un livre que l’on aime ou pas.

QAANAAQ de Mo Malo

 

J’avais lu autant de critiques négatives que positives de ce roman. J’aime les livres du grand Nord. En général, ils sont bien écrits. Pas des bouts de phrases sortis de nul part. Ce polar est un grand plongeon dans le Groenland où on croise Qaanazq un flic danois pas comme les autres, et une enquête qui n’est au final qu’un prétexte pour écrire un livre sur des paysages où l’on n’ira jamais. Très amusant de découvrir que cet auteur (homme ou femme) publie ici son premier polar ( mais a déjà publié de nombreux livres sous un autre nom, mais lequel ?)

C’est un polar qui parle du Groenland, sur le Groenland, où l’inspecteur est du Groenland. Le style de livre que l’on aime ou pas, bien écrit avec de belles descriptions. On aime oupas. Certaines amies m’ont dit que c’était une daube, mais j’ai lu tellement pire dans la rentrée littéraire, que j’ai apprécié ce livre bien écrit, même si l’auteur n’est pas danois, ni du Groenland, ce qui n’enlève rien à la qualité de ce livre. Il y a mieux, beaucoup mieux, ce n’est pas un coup de coeur, mais j’ai passé un moment sympa.

Je me demande bien tout de même qui est l’auteur de ce polar …QAANAAQ

 

DCB9E291-0A4B-4F7A-A501-123299CDB968

( 29 août, 2018 )

Un retour de lecture

Laura Collins Initiation (Ce que veulent les âmes -T. 1)

Collection Infinity

 

J’ai acheté le livre numérique sur Amazon. Quelle jolie découverte que ce premier roman de Laura Collins. Un livre qui nous emporte dès les premières pages un peu comme si nous étions en train de jouer une partition de musique.

Avant de débuter mon commentaire, un bravo pour la couverture qui donne vraiment envie de lire ce roman tout en donnant le ton « chasseuse d’âmes », ensuite j’aime beaucoup les citations au début des chapitres « Nous sommes nos choix » etc

Pour en revenir à l’histoire, c’est celle de Sarah, une jeune fille de vingt-six ans, ordinaire quoique pas tant que cela au final puisqu’elle possède un don unique.

Alors dans ce roman, on trouve du fantastique ( et pas trop, c’est ce que j’ai aimé, car je n’aime pas ce genre en règle générale), de l’amour, une bien jolie histoire d’amour.

Alors si vous attendez de ce livre un super suspense, ne vous arrêtez pas. Cela ne semblait pas être l’intention de l’auteure. Par contre si vous avez envie, comme je l’ai eu, de vous promener dans la vie d’une chasseuse d’âme, vie qui n’est pas facile, qui est bien loin de Buffy et les vampires et autres caricatures, alors plongez dans le style d’ Laura Collins qui est très agréable, bien construit, bien écrit, et qui nous emporte dans son histoire. Quelques longueurs tout de même qui n’étaient pas indispensables, mais souvent une erreur de débutant. Si j’ai un conseil d’auteure, réduire dans le second tome ces descriptions pour ajouter un zeste d’action. Dans un tome 1, cela passe bien car on découvre le don de Sarah, tout comme elle se découvre aussi, mais on a vraiment envie de dire «  oui, mais, alors ? »

En résumé, un livre sympathique à lire.

 

A3AD80BC-5822-4854-A8A9-9EEDEC6E1D79

( 25 août, 2018 )

EVIE , mon avis

EVIE  de K.L Slater aux éditions Milady

 

Voilà un roman, polar, devrais-je dire qui vient de sortir. J’ai craqué pour la couverture qui m’a beaucoup plu. L’histoire est bien écrite. J’ai eu un peu de mal avec la construction du polar au début, « trois ans plus tôt «  entrecoupé par aujourd’hui et cette réalité, Toni, l’élément clé du livre, une mère en souffrance, est-ce elle qui est dans le com, enfermée dans son corps ?

Au fut et à mesure du roman, on découvre que sa fille de cinq ans Evie a disparu, évaporée, sans laisser de trace, quoique, on s’interroge tout de même sur cette auxiliaire de vie à l’école d’Evie. On s’interroge même sur tout le monde même sur Toni. Le dénouement est original même s’il est un peu tiré par les cheveux.

Un très bon suspense ! Pas encore un coup de coeur ( je sais, je deviens vraiment très difficile), mais un bon roman que j’ai pris plaisir à lire.

 

725CF09E-D01C-4015-B189-9B4552EAD0BC

12345
Page Suivante »
|