( 31 janvier, 2022 )

Moral en berne et thyroïde

Le moral en berne est le mal du siècle, mais il peut également être simplement le fait d’un dérèglement thyroïdien. Alors plutôt que de systématiquement sortir une ordonnance, la remplir de pilules qui sont ensuite bien difficiles à sevrer, pourquoi ne pas s’intéresser de plus près à la thyroïde !

Pourquoi la thyroïde influe-t-elle sur le moral ? Trop de médecins ne prennent pas au sérieux les soucis de thyroïde, les mettant dans la case « psy », simplement parce qu’un dysfonctionnement thyroïdien a une influence sur les émotions. Ainsi, on passe souvent à côté d’un dysfonctionnement avancé, d’un problème plus grave en laissant un malade en grande souffrance physique et morale. Vous êtes des dizaines à poster votre désespoir, à tenter de faire comprendre que « non, rien ne va plus comme avant », que vous voulez allez bien, mais que vous n’y arrivez pas. Vos proches vous regardent de travers car un peu, cela passe, mais à la longue, ils en ont assez. Vos médecins ne sont pas plus compatissants, car il y a plus important que vos petits états d’âme. Même en allant voir des spécialistes comme des psychiatres ou psychologues, ces derniers vous jettent la pierre, vous accusant de vous victimiser, appuyant sur le fait que ce n’est vraiment pas grave, que vous en faites une montagne pour un rien.

Seulement c’est faux, vous êtes en souffrance, vous voulez être entendus et vous avez raison, car ce n’est pas juste dans votre tête ! Votre prise de sang montrera ce dysfonctionnement, seulement voilà, il faut que le médecin fasse le rapprochement, et souvent cela n’arrive qu’après des semaines de errances.

Un dysfonctionnement thyroïdien que ce soit lorsque la thyroïde s’active ou se ralentit, que ce soit avec Hashimoto ou Basedow, après une ablation de la thyroïde, tout va jouer au niveau du moral et du comportement. Personne ne devrait juger une autre personne que ce soit un médecin, un collègue, un patron, un ami ou un conjoint. Une personne en souffrance psychologique a besoin d’aide et non de jugement. Lorsque vous voyez une personne que vous connaissez devenir agressive sans raison, pleurer pour un rien, s’énerver pour une broutille, devenir insomniaque ou à l’inverse dormir trop, il faut l’entourer, l’inciter à rechercher un problème de dysfonctionnement thyroïdien, mais surtout ne pas l’enfoncer.

Encore une fois, ne pas avoir le moral un jour, être en forme le lendemain est chose courante. Cela ne veut pas dire que la personne est bipolaire, juste que la thyroïde débloque. Pleurer à la moindre critique ne veut pas dire être faible ou folle, juste que la thyroïde débloque. S’énerver pour un oui ou un non n’est pas pathologique simplement que la thyroïde débloque.

Soyons plus attentifs à notre thyroïde qui est un vrai baromètre, presque le gouvernail de notre corps.

Et évitons de bourrer les malades d’antidépresseurs ou d’anxiolytiques, qui ne seront qu’un simple pansement.

Courage les papillons

ABBB239E-B3DD-4DA6-AD3F-D9882692DF61

( 31 janvier, 2022 )

Mes lectures de janvier 2022

L’année a bien débuté par des lectures au top ! Que de bonnes lectures ! Huit livres, c’est correct surtout que certains sont de gros pavés.

La prophétie des abeilles de Bernard Weber

Albin Michel

Genre : thriller    Note : 4/5

Je ne suis pas une inconditionnelle de Weber, certains de ces livres m’ont déplu comme la trilogie des chats, d’autres que j’ai mieux aimés, comme la boite de Pandore. Celui-ci fait partie de la seconde catégorie, ceux que j’ai lu avec plaisir, où j’ai retrouvé des personnages de la boite de Pandore, et surtout parce que le thème celui des «  vies multiples », ce que l’on pourrait nommer les réincarnations au fil des siècles, est traité avec intérêt, ponctué de faits réels . Historiquement, c’est extrêmement bien documenté. L’histoire nous promène au travers de l’époque des Templiers où une prophétie aurait vu le jour, en passant par notre époque, fort bien décrite, et allant jusqu’à un avenir pas si lointain. Une troisième guerre mondiale menacerait de toit détruire, et tout pourrait être éviter si …

Même si le concept de régression hypnotique me fait sourire, et que j’ai un peu de mal à adhérer à cette pratique, prendre cet ouvrage comme simplement un livre de science fiction permet de l’apprécier pleinement.

La fin quant à elle reste tout de même très improbable même si Weber a certainement voulu secouer ses lecteurs en pointant du doigt leurs faiblesses face à la nature.

De très jolies citations par contre, un beau style, une belle écriture.

« L’histoire est un compromis entre les versions officielles des experts et les théories du complot relayées par Internet.  Ce compromis étant arbitré par le nombre de like sur les réseaux sociaux. »

« La peur du futur est notre pire ennemie. »

https://www.amazon.fr/Prophétie-abeilles-Bernard-Werber/dp/2226464778/ref=sr_1_1?crid=2177RRMCQ3S83&keywords=la+prophétie+des+abeilles+bernard+werber&qid=1641564677&sprefix=La+prophétie+des+abeilles+%2Caps%2C154&sr=8-1

 

*****

Rien ne t’appartient de Natacha Appanah

Gallimard

genre : roman.   Note : 4/5

Voilà un joli livre, pas un coup de coeur pour moi, contrairement à beaucoup, peut-être parce que je deviens difficile, que j’ai lu trop de livres, et cela sonne le déjà lu. Cela reste un excellent cru.

L’histoire est poétique, un peu comme un chant, sur un thème le tsunami. J’ai beaucoup aimé le côté court de cette histoire, qui n’aurait certainement pas eu le même poids si le livre avait été plus long. Tara est une vieille femme, mais son histoire pourrait fort bien être celle d’une plus jeune. Après, je n’ai pas vibré pour Tara ni pour Vijaya. Peut-être parce que je connais que trop la douleur du deuil, le personnage m’a semblé trop confus dans ses émotions, pas assez crédible. Quand on voit ce qu’a vécu Vijaya et Tara qui baisse les bras …. Trop lourd, pas assez «  vrai ». Rien ne nous appartient, tel est le titre et peut-être l’héroïne aurait-elle pu faire un effort pour se relever.

Quand je lis que de nombreux lecteurs ont trouvé la sérénité en lisant ce livre, j’ai dû passer à côté de l’essentiel, car autant j’ai vraiment aimé « les mots », la vibration, autant l’histoire ne m’a pas touchée.

Ce n’était peut-être pas le bon moment tout simplement.

Le thème est simple :  Depuis la mort de son mari Emmanuel, Tara ne va pas bien. Elle déprime, preuve en est son appartement pire qu’une poubelle, son paraître bien ébréché avec une hygiène de vie délabrée, et surtout elle est hantée par des visions, qui inquiètent son entourage en particulier son beau-fils. Elle voit avec une réalité déconcertante un jeune qui la fixe sans dire un mot. Puis nous assistons à son passé, celui où elle était Vijaya.

 

*****

 

BURDING DAY de Pascal Bezard

Genre : poésie lyrique.   note : 5/5

n voilà un tout petit livre, peu de pages, complètement percutant. J’avais déjà lu des ouvrages de cet auteur, et celui-là est à la hauteur des précédents. Ce roman n’est pas ordinaire, à tel point que je serai bien incapable de raconter l’histoire. Je dirais juste que c’est joliment dit, poétique à souhait, une vraie pépite.

Le personnage principal, le faiseur de livres qui emprunte le chemin des étoiles, a des résonances proches du conte fantastique. On verrait tout à fait une sorte de bandes dessinées sur ce livre surtout par l’originalité du texte qui passe du conte au genre théâtral. Et si nous étions nous aussi des « artistactuels » ?

Un livre à découvrir à lire et à relire ( ce que je viens de faire deux fois de suite) pour en saisir son essence.

En tous les cas, jouissif rien que pour les phrases philosophiques qui nous poussent à réfléchir.

« Quand les étoiles meurent, elles tombent derrière l’horizon en se fracassant. »

« Les histoires ne prennent vie que lorsqu’on les raconte. »

« Ce qui compte, c’est de trouver sa voie et de réaliser quelque chose dans sa vie. Personne ne fera la même expérience qu’un autre. On a tous le droit de se tromper, de persévérer ou de changer. »

 

*****

Respire de Nicko Takian

Calmann-Levy

Genre : polar        4/5

Un livre que je n’ai pas lâché, dont l’intrigue m’a saisie, même si la fin est un peu tirée par les cheveux.

L’histoire est bien menée surtout le début, mais je ne me suis pas attachée aux personnages, c’est dommage. L’idée reste bonne et ferait un très bon téléfilm.

******

N’avoue jamais de Lisa Gardner

Albin Michel

Genre : thriller               5/5
En voilà un très bon livre que j’ai avalé d’une traite. Un excellent cru de Lisa Gardner qui a frôlé mon coup de coeur. J’ai adoré retrouver les personnages de l’auteure DD, son indic, en clair un bon moment de lecture.

L’histoire

« Un homme est abattu de trois coups de feu à son domicile. Lorsque la police arrive sur place, elle trouve sa femme, Evie, enceinte de cinq mois, l’arme à la main.

Celle-ci n’est pas une inconnue pour l’enquêtrice D.D. Warren. Accusée d’avoir tué son propre père d’un coup de fusil alors qu’elle était âgée de seize ans, elle a finalement été innocentée, la justice ayant conclu à un accident.
Simple coïncidence ? Evie est-elle coupable ou victime de son passé. »

*****

30 secondes

Taurnada édition

genre : thriller        5/5

Un nouveau service presse. Une belle découverte ! Je remercie Joël de Taurnada édition pour cet envoi.

J’ai dévoré ce livre.

Difficile de résumer une histoire tellement hors norme, celle d’un homme, Billy, joueur de foot déchu dont la vie va soudainement basculer suite à un accident de voiture. Il va se réveiller dans un hôpital où ses rêves se mêlent à la réalité avec toujours la même question : où est passée Tina la femme qu’il aime ? Un neurologue va tenter une approche hypnotique pour aider Billy à recoller les morceaux de sa vie.

L’histoire nous entraîne dans un monde bien particulier celui des mafieux, des paris. Le suspense est intense et jusqu’au bout on ne lâche pas tellement on a envie de savoir si … Je n’en dis pas plus par crainte de spolier, mais je peux vous assurer que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Et puis, une fin … je n’en dirais pas plus !

Un roman extrêmement addictif ! À lire absolument !

*****
Otage de Clare Macintosh

genre : thriller.          5/5

L’histoire :

À bord du premier vol direct entre Londres et Sydney, l’atmosphère est électrique. La rumeur évoque la présence de célébrités en classe affaires, le monde entier a les yeux fixés sur cet incroyable voyage sans escale qui doit durer une vingtaine d’heures.

Mina, une des hôtesses en cabine, se concentre tant bien que mal sur les passagers, pour échapper à ses angoisses à propos de sa petite fille de cinq ans et de son mariage qui bat de l’aile.

Mais une succession d’événements inquiétants culmine en un effrayant message anonyme : quelqu’un est décidé à empêcher ce vol d’arriver à destination, et il a pour cela un terrible moyen de pression sur Mina. Quel sera le choix de celle-ci face à une impossible décision ?

Encore un excellent livre même si la fin me laisse perplexe, mais le reste m’a captivée.

Et quelques livres autoédités plutôt sympa comme « L’enfer est au paradis de Catherine J.Mottier » ( même si le livre traîne un peu en longueur)

87CA0E5B-E6C1-4348-ADD1-292866C99C10

( 30 janvier, 2022 )

Les herboristes

Les herboristes existent depuis la nuit des temps et furent reconnus en France en 1312. Il existe un diplôme d’herboriste délivré par la faculté de médecine. Et pourtant, on voit de plus en plus de critiques vis à vis de la naturopathie et des herboristes, considérés comme des charlatans. Ce diplôme fut supprimé en 1941, date à laquelle la médecine reprend le pouvoir.

Pourtant de plus en plus de personnes se tournent vers les médecines douces, et l’usage de plantes médicinales en fait partie. Les plantes peuvent soulager certains troubles de santé qui n’imposent pas de

traitements allopathiques ou simplement pour aider à se sentir mieux. Alors pourquoi ne pas planter des herbes qui font du bien plutôt que de se gaver de médicaments ? De la lavande ou des fleurs de passiflore pour dormir. Dans tous les cas, préférez les plantes naturelles aux gélules de phytothérapie, sauf celles très contrôlées.

B61F4226-090C-4220-98BB-D99214D69666

( 29 janvier, 2022 )

Ces livres que l’on n’a jamais lus

Chaque personne a dans sa vie un livre qu’elle n’a jamais lu, par manque de temps ou simplement par oubli, celui dont tout le monde parle, celui qui fait le buzz. Parfois, simplement, à force d’être tellement plébiscité, l’envie ne suit pas. Je l’ai déjà expliqué, mais un livre trop encensé, me rebute, car tout est dans le « trop » cassant le désir de la découverte. C’est le cas également avec les prix littéraires que je déserte ou que je ne lis que des mois plus tard. Le monde littéraire publie tellement de romans chaque année que nous aurons toujours des livres que nous ne pourrons jamais lire, notre vie étant trop courte. Quel est le vôtre ?

7BF37FF9-578B-45D1-A659-64880E258CD2

( 28 janvier, 2022 )

Le droit de ne pas être parfait

La perfection est un besoin véhiculé par notre société en particulier par les réseaux sociaux où la Béatrice, l’intelligence sont rois. On comprendra aisément comme il sera difficile pour le commun des mortels de trouver sa place s’il n’est pas certain d’être parfait. Ce désir de perfection peut être pathologique. Il est important d’enseigner dès le plus jeune âge à des enfants que l’on a le droit de ne pas être parfaits, que l’on peut se tromper, et que personne, même l’homme le plus puissant du monde, est capable d’erreurs. Après il est vrai que nombreux sont ceux qui ne diront jamais qu’ils se sont trompés, mais ça, c’est une autre histoire. Être parfait, cela n’existe pas. C’est même carrément bizarre des personnes souvent suffisantes qui se disent parfaits, ces couples bien huilés qui se disent parfaits.

Avoir le droit de ne pas être parfait, c’est s’autoriser à se tromper et savoir rire de ses erreurs, c’est cesser de se comparer avec les autres. Au final, c’est simplement s’accepter. Être ce que l’on est vraiment !

8D32CD6D-9806-4D84-9A36-2198B6C17267

( 27 janvier, 2022 )

Le meilleur ami de l’homme

Le cheval, le chien, le chat, sont dits les meilleurs amis de l’homme, n’en déplaise aux amoureux des poissons. Une étude a démontré qu’un lien invisible se créait entre l’homme et le chien ou le chat, un regard, une vraie sociabilité. Seulement, trop de personnes prennent ces animaux comme on achète un jouet, pour faire plaisir au gamin qui trépigne de rage à Noël. Quelques mois après, le chien n’est pas heureux, le gosse ne s’en occupant pas. Un chien ou un chat n’est pas un jouet que l’on peut jeter, adopter c’est un engagement à vie. Cela fait longtemps que je rêve d’un petit chien ou d’un bébé chat, et j’espère pouvoir un jour en adopter un pour mes vieux jours.

F3ABE791-D254-4071-B5C6-C887575EF1F5

( 26 janvier, 2022 )

30 secondes

30 secondes de Xavier Massé

Taurnada édition

5 étoiles

Un nouveau service presse. Une belle découverte ! Je remercie Joël de Taurnada édition pour cet envoi.

J’ai dévoré ce livre.

Difficile de résumer une histoire tellement hors norme, celle d’un homme, Billy, joueur de foot déchu dont la vie va soudainement basculer suite à un accident de voiture. Il va se réveiller dans un hôpital où ses rêves se mêlent à la réalité avec toujours la même question : où est passée Tina la femme qu’il aime ? Un neurologue va tenter une approche hypnotique pour aider Billy à recoller les morceaux de sa vie.

L’histoire nous entraîne dans un monde bien particulier celui des mafieux, des paris. Le suspense est intense et jusqu’au bout on ne lâche pas tellement on a envie de savoir si … Je ne m’étends pas plus par crainte de spolier, mais je peux vous assurer que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Et puis, une fin … à vous couper le souffle,  je n’en dirais pas plus !

Un roman extrêmement addictif ! À lire absolument !

3E70D65C-F972-4F02-9C69-4D2722823DB2

( 26 janvier, 2022 )

Pardonner est difficile

Pardonner, on entend toujours les mêmes mots : « pardonner fait du bien » Longtemps, j’ai été une utopiste, convaincue que toute personne méritait le pardon, certainement des restes de mon éducation ! Seulement, le temps apporte parfois un nouveau regard, et on ouvre les yeux, peut-on pardonner l’impardonnable ? Peut-on tout pardonner ? Pardonner, c’est inconsciemment « remettre » une personne dans sa vie, quelqu’un que par exemple, on a rayé définitivement de son présent. Pardonner, c’est offrir à l’autre un apaisement, mais est-ce pour autant que cela fait du bien à la personne qui pardonne ? Pardonner, c’est effacer une mésentente, mais a-t-elle vraiment besoin d’être effacée ?

Pardonner n’est jamais facile surtout lorsque cela a laissé des traces. Le pardon sera alors chargé de rancune. Pardonner ne veut pas dire oublier, car rien ne s’oublie jamais. Pardonner ne veut pas dire non plus recommencer ou reprendre contact. Pardonner ne doit pas non plus être une obligation imposée par des tiers. Le vrai pardon est rare. Que l’on ait pardonné ou non à une personne, l’important est surtout de ne jamais se retourner et de vivre en paix.

5FFF2FEF-6D1A-45E1-B167-B8D09A31503F

( 25 janvier, 2022 )

Adaptation cinématographique

Film ou série télé, de nombreux romans sont adaptés depuis  toujours pour le grand écran. Pour ne citer simplement des best-sellers comme Harry Potter à l’école des sorciers ou Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell, des valeurs dirons certains. Il est vrai que pour ne prendre que le fabuleux roman de

Margaret Mitchell, l’œuvre cinématographique est aussi poignante que le livre, pourtant, qui n’a pas été un jour déçu par une adaptation ? Dernièrement, j’ai vu la dernière version de Dune, un livre de Franck Herbert, une pépite. Le film est d’une médiocrité ! Quelle déception ! Après faut-il lire d’abord le livre ou l’inverse ? À chacun de choisir, mais en ce qui me concerne, je préfère lire le livre, puis voir la version cinéma ou téléfilm.

F27D0559-4B65-447B-891A-54ADF145A585

( 24 janvier, 2022 )

Les troubles de l’intestin et la thyroïde.

L’intestin, organe essentiel qui peut vraiment pourrir la vie que l’on soit ou non malade. L’intestin nous en fait voir de toutes les couleurs, flirtant avec des épidémies de gastro voire même un covid débutant. Seulement, notre fichu intestin peut également complètement perdre la tête en cas de dysfonctionnement thyroïdien, que ce soit une maladie auto-immune ( Hashimoto ou Basedow), d’une abalation ou d’un simple dérèglement suite à une grossesse. Doit-on lister les maux qui en découlent ? Cela va de la simple constipation chronique à des symptômes très handicapants comme le ventre qui gonfle, qui ballonne, douloureux, un intestin avec un ventre qui fait «  du bruit » ( moment où on se sent parfois bien seul en public), des « pets » également parfois bruyants et impossible à contrôler. Cela prête à sourire, mais imaginez-vous en train de « péter » en pleine réunion au moment où vous présentez un projet ambitieux ! L’intestin peut-être notre pire ennemi ! Lorsque je parle d’intestin, j’englobe tout le système digestif, estomac inclus. Seulement, n’importe qui, même sans souci de thyroïde aura au moins une fois dans sa vie un ennui intestinal, ce qui fait dire aux médecins que ce n’est pas lié, sauf dans la tête  de ces pauvres malades de la thyroïde « hypocondriaques ». Agaçant, exaspérant ! En hypothyroïdie, on assiste à un ralentissement de tout le système digestif, avec une constipation récurrente, une lenteur à digérer les aliments, une acidité qui remonte de l’estomac. À l’inverse en hyperthyroïdie, le corps « s’accélère » et on peut voir des diarrhées apparaître. Le foie va également « trinquer ». Beaucoup d’études tirent la sonnette d’alarme sur les problèmes hépatiques fréquents liés à une hypothyroïdie qui vont poser souci dans la conversion des T3 et T4, faire monter le cholestérol même avec un régime sans graisse. Ce qui affole les malades.

Que peut-on faire en dehors de stabiliser sa thyroïde?

Il faut faire attention à certains aliments qui peuvent inhiber l’absorption de l’iode : le soja, la patate douce, le millet, les graines de lin, tous les crucifères, le café en excès et le tabac. Il en est de même lorsque l’on prend un traitement de substitution. Faire également attention à ne pas abuser du thé qui peut favoriser des anémies.

Ensuite certains malades de la thyroïde peuvent présenter le syndrome de l’intestin irritable qui présentent les symptômes évoqués plus haut :  douleurs abdominales (spasmes, crampes…), ballonnements, flatulences, troubles du transit (diarrhée, constipation ou alternance des deux). Dans ce cas, il est important de limiter la consommation de  fibres insolubles, les produits céréaliers complets, les fruits et légumes comme la tomate, la courgette, le poivron, les radis, le chou, les fruits secs, la salade. Contrairement à l’idée reçue, certaines fibres sont tout à fait bien assimilées comme l’avoine ( même s’il contient du gluten et donc les personnes intolérantes au gluten devront le supprimer), les pommes, les poires, le raisin, les oranges, les pêches, etc

Cette perméabilité pourra provoquer des allergies. Ce qui ne veut pas dire pour autant que tous les malades de la thyroïde sont allergiques. De plus nombreux sont ceux qui sont intolérants et non allergiques. La différence est énorme. Un allergique peut faire une réaction mortelle style œdème de Quick tandis qu’un intolérant ne va simplement pas être en grande forme, avec justement des soucis digestifs, maux de tête etc Alors que faire pour être en accord avec cet intestin qui ne nous veut pas toujours que du bien ? Identifier les intolérances dont on parlait plus haut, gluten ,lactose etc. La mode est au « sans » beaucoup de choses, mais le fameux sans gluten ne convient pas à tous. Parfois, juste diminuer d’un tiers suffit à avoir un intestin en meilleur état sans passer par des restrictions draconiennes !

Trouver une solution pour diminuer le stress. L’idéal serait de courir pour évacuer, mais nombreux malades ne peuvent plus à cause de la fatigue, alors se tourner vers des thérapies douces comme le yoga, la sophrologie, la méditation.

Boire beaucoup d’eau, c’est bon pour la tension et pour l’intestin.Manger des fibres, régulièrement, sans abus non plus : figues gorgées d’eau chaudes très efficaces, pruneaux, etc On peut également refaire sa flore intestinale avec de la levure ( il faut du temps pour que cela marche) Doit-on prendre des compléments alimentaires ou probiotiques pour nos intestins ? Là encore, il n’y a pas une solution miracle. Certains compléments ou probiotiques seront bénéfiques pour certains et sans action pour d’autres. Cela reste un coût non remboursé donc bien se renseigner avant d’acheter, car beaucoup d’arnaques là encore.

Dans tous les cas, votre intestin a toutes les chances de réagir avec un dysfonctionnement thyroïdien, ce qui ne veut pas dire qu’il faut en faire une fixation. Certains malades sont passés à côté d’une intoxication à la salmonelle croyant que c’était l’hypo qui faisait des siennes ! N’importe comment un problème de thyroïde n’aura pas exclusivement un problème intestinal !

En conclusion, les dysfonctionnements thyroïdiens peuvent être difficiles à vivre, les soucis intestinaux également. Ce sont des handicaps qu’il faut reconnaître !

Courage les papillons

A8ADBD97-04A7-4006-B15D-590EBE1400B0

 

 

1234
Page Suivante »
|