( 7 août, 2014 )

Les rêves continuent …

La vie réservé bien des surprises. Parfois des larmes glissent sur nos joues sans s’arrêter. On souffre victime de la méchanceté humaine. Et puis, la magie arrive, légère, vraie …
C’est ce qui m’arrive aujourd’hui avec Carla qui a trouvé une éditrice formidable qui m’aide à réécrire, changer certaines erreurs afin de faire de ce livre un petit bijou !
Vivre ses rêves est déjà une jolie chose mais voir que ces rêves ne sont pas prêts de s’arrêter, c’est fantastique ! Hier, j’ai passé ma journée à refaire mon prologue ! Ce n’est pas facile de casser ce que l’on écrit, de rentrer dans l’idée d’une autre personne mais c’est vraiment très riche ! Aujourd’hui, je m’attaque au temps du roman et à sa chronologie … Passionnantes vacances ! Le bonheur de se sentir une vraie auteure !

( 6 août, 2014 )

réflexion du jour

Toujours cinéphile dans l’âme, je suis allée  voir  » la planète des singes », film très sympa à voir. Mais au-delà du simple film, très classique puisque remake de l’ancien, j’ai ressenti tout au long une bouffée d’empathie pour ces singes, pour ces hommes qui ne se comprennent pas, qui voudraient se faire confiance, qui acceptent de se faire confiance et qui au final se retrouvent en guerre, juste à cause d’un tiers, jaloux du pouvoir de l’un … Toute l’histoire de la vie ! Le fameux grain de sable, minuscule et pourtant celui qui va enrayer une vie paisible, celui qui va conduire l’homme à la folie. L’homme conserve ses instincts primaires enfouis au fin fond de lui ! Même doté d’un Raison, sous le coup de la jalousie, du désir de pouvoir, il deviendra une bête ! Sera dénué de sentiments …
Il serait temps que cela change. Notre monde survit avec difficultés aux guerres, à la crise. Sa seule chance d’avenir est de refuser l’agressivité et la guerre, d’accepter de pardonner, de faire des concessions pour vivre en paix ! Sinon comme les personnages de ce film, notre  guerre sera notre propre fin …
( 5 août, 2014 )

Tout finit un jour et pourtant …

Le retour ….
Tout a une fin, tout a un commencement ! La vie est ainsi … Lorsque ce sont les vacances qui se terminent, on ressent un pincement au cœur ! Quitter les plages, le soleil, le calme d’un jardin où on passe des heures allongée à lire un bon livre, que l’on oublie même en partant … La vie est un éternel recommencement ! On se sentirait presque prisonnier de ce cercle qui ne s’arrête jamais ! On travaille comme des forcenés chaque année pour ces quelques semaines de magie hors du temps où on profite pleinement de ceux que l’on aime, où on oublie tout jusqu’à qui on est, ou ce que l’on veut que l’on sait !
La magie des vacances s’active sur les pages blanches qui se remplissent, sur le compteur des ventes de Blanc qui ne cessent de grossir … Fabuleuse sensation de toucher le bonheur à l’état pur !
Alors tentons de garder cette magie le plus longtemps possible afin que vivent nos rêves à jamais …
( 4 août, 2014 )

Pensée du jour

La souffrance passe mais les cicatrices restent …
Jolie citation … Tellement vraie …
La vie nous donne des coups, parfois violents, comme la perte d’un être cher, une trahison, un amour qui meurt. On souffre, avec force. Le cœur saigne. L’âme chavire. Mais la beauté de la vie fait que l’on continue ! On avance, on sèche nos larmes. Parfois nos yeux ont tellement coulé qu’ils sont secs …
Et puis un jour où se réveille, la douleur est moins forte, on pense moins …
On n’oublie pas ! La vie n’offre pas cette chance ! On se contente juste d’avoir moins mal mais la cicatrice, elle, reste, indélébile ! Présente pour l’éternité …

( 3 août, 2014 )

Quelques chroniques sur ROUGE

Le monde se divise en trois catégories de personnes :un très petit nombre qui produit les événements, un groupe un peu plus nombreux qui veille aux exécutions, et enfin une large majorité qui ne comprendra jamais ce qui s’est réellement passé en réalité.
Nicolas Butler.
Je fais partie sans honte de la catégorie numéro trois … Et au fond, peut-être que c’est ce que j’ai envie au fond, fermer les yeux, ne jamais savoir  » pourquoi » ? …

Deux liens à visiter au passage …

http://lesreinesdelanuit.blogspot.fr/2014/08/rouge-de-sylvie-grignon.html

http://doublebelier.wix.com/passion-livres#!sylvie-grignon/ch8p

Merci à ceux qui croient en moi …

( 1 août, 2014 )

Post du 2 Août … En avance …

La vie n’est pas un hasard …
Demain, je serai sur la route … Donc je poste ce soir …

Se réveiller et ne voir que la lumière qui brille positivement … Ne plus regarder en arrière, même si parfois certains individus s’obstinent à vouloir que le passé reste coller à notre peau. Vivre ses rêves, pleinement, complètement, et y croire à fond !
J’ai eu l’immense joie de recevoir mon contrat d’édition pour  » Carla » ( le titre n’est pas fixé), un vrai éditeur, un vrai contrat ! Ça change d’Edilivre ! Une éditrice ( car c’est une femme au grand cœur que je salue au passage) qui s’intéresse, s’investit, réfléchit à ce qui doit être changé, réécrit … Enfin, j’ai l’impression de faire un pas de géant , de progresser …
Un ami m’avait dit il y a six mois :  » Vu ton style, il te faudra cinq ans pour trouver un vrai éditeur … ». La vie n’est pas un hasard, certaines routes ne se croisent pas pour rien ..
J’ai la conviction profonde que ce livre marchera. Pourquoi ? Simplement parce qu’il s’adresse à tout public, avec un style est simple comme disait une lectrice il y a quelques jours, et notre société recherche dans mots simples, qui parlent, vrais. Chaque lecteur y trouvera au moins un chapitre susceptible de le marquer, le toucher ou le faire rire … Mon éditrice l’a compris ! Elle ne fut pas la seule puisque ce manuscrit venait d’être aussi accepté par les éditions HQN ( Harlequin France) et feu vert donné pour Milady … Mais les grosses maisons de ce style manquent d’humanité ! Je préfère faire confiance à cette éditrice, humaine, ayant comme moi une qualité essentielle dans ce milieu : la foi dans les mots.
Merci à elle … Je suis certaine que la route va être peuplée de roses …
Et pour vous tous, ne jamais renoncer à ses rêves ….

( 1 août, 2014 )

Le passé …

Pour débuter ce mois d’Aout, synonyme aussi de fin de vacances, place aux citations …
« Le passé est juste un lieu de référence et non un lieu de résidence. »
Ne nous y attardons pas …
« Le passé est l’endroit où tu apprends des leçons. Le futur est l’endroit où tu appliques ces leçons. N’abandonne surtout pas en cours de route .. »
J’adore ! Si vrai ! Chaque pas que nous faisons nous permet d’apprendre. Nous faisons tous des erreurs, c’est inéluctable sinon nous serions parfaits ! L’important est de croire que notre futur sera meilleur que notre passé, que le plus beau reste encore à venir, jusqu’à notre dernier souffle …
 » Il faut remercier notre passé car il nous a offert notre présent. On ne peut pas  » être  » aujourd’hui, sans avoir été  » hier »
Merci donc à tous ceux qui ont fait de moi ce que je suis même si cela dérange certains …
À mon ange … Avec mon amour à jamais, à mes amours même si certains m’ont fait beaucoup pleurer, à mes amis fidèles qui ne me lâchent pas la main … À mes proches …
À Hier d’avoir façonné mon empathie, ma force et ma foi en l’humanité …
Et au présent qui m’accorde de vivre mes rêves …
Que l’avenir fasse que ça continue encore …

( 31 juillet, 2014 )

Les murs chuchotent …

Chut … Les murs chuchotent … Ce sont des mots que je prononçais à mes enfants lorsqu’ils étaient petits. C’était magique ! Ils se taisaient puis écoutaient le silence, les yeux écarquillés. Je déplore le monde des adultes qui ne prend pas le temps de regarder le soleil se lever, une fleur s’épanouir, un enfant rire … Les hommes n’ont plus de temps ! Tout est chronométré : lever, boulot, repas, loisirs, dodo. On en oublie d’être fou, on en oublie presque de rêver ! Les statistiques sont affolantes : les gens ne lisent plus ( au secours !), les couples ne se retrouvent plus, l’amour n’est plus qu’un concept ! Je lisais un article dernièrement : notre société n’a jamais eu autant d’hommes et de femmes frustrés ! Au lieu de me préoccuper de ce que pensent les autres, je devrais me sentir concernée par ce que je pense de moi. Mon opinion de moi-même importe bien plus que l’opinion des autres, peu importe à quel point je pense qu’ils sont intelligents, sages, ou bien intentionnés. Il faut réaliser que l’opinion que les autres ont de moi n’appartient qu’à eux et ne me concerne que très peu. Personne d’autre ne sait vraiment ce dont je suis capable. Quand on laisse les autres avoir leurs propres réactions sans en ressentir de responsabilité personnelle, on se rend plus fort.Alors il faut tous vous réveiller ! Réapprenez à laisser du temps au temps … Cueillez une rose, caressez là puis offrez-là à celle qui vous inspire du désir … Caressez-là, aimez-là, laissez-vous être vivant … Et surtout écoutez les murs chuchoter …

( 30 juillet, 2014 )

La vie n’est pas un jeu

Beaucoup de personnes sur les réseaux sociaux s’affrontent lors de joutes verbales, bien cachés la plupart derrière un joli pseudo ne pouvant les identifier. On voit alors ressortir les plus mauvais côté de l’homme : le désir de gagner à tout prix, celui d’imposer son point de vue sans donner à l’autre la possibilité de répondre. ! Blocage net ! Sans possibilité de dialogue ! Agressivité, vulgarité ! Le côté noir de tout individu ressort brusquement coulant sur la toile sans limite. Pourtant, la vie n’est pas un jeu ! Un collègue, accro aux jeux de rôle, avait un jour comparé la vie à un grand jeu d’échec ou nous n’étions que des pions ( idée que j’avais reprise dans Blanc). Certes, on joue chaque jour notre vie dans les rencontres, dans nos actes. Mais nul n’a le droit de la jouer à notre place ! Afin de pouvoir écrire un chapitre de Carla le plus proche de la réalité, j’ai papoté avec un geek addict aux jeux de rôle, je suis restée sans voix ! Le virtuel incite à confondre réalité et fiction. J’ai même découvert avec stupeur que de véritables jeux de rôle étaient organisés totalement anonymement mais ancrés sur le réel. En clair, on peut se retrouver un jour, malgré soi, sans le savoir, le pion de ce jeu de rôle ! Choquant, non ? Vous allez me dire que je me suis bien retrouvée le dindon de la farce dans une vraie réalité ! Ce n’est guère mieux !
Mais cela ne pose-t-il pas tout de même les limites éthiques d’Internet ? Jusqu’où un profil a-t-il le droit d’agir ? Vrai profil ? Faux profil. ? Comment savoir dans ce monde irréel qui se cache derrière un pseudo, une adresse mail ?
Vivons nous au final dans un monde que nous avons créé totalement illusoire ?

( 29 juillet, 2014 )

Peut-on tout écrire ?

Sujet choisi pour aujourd’hui par une amie de plume. Réponse difficile. J’aurai envie de dire oui au nom de la liberté d’expression et pourtant … Écrire est une façon de communiquer et comme tout outil favorisant les liens, la première règle : ne pas blesser le lecteur, le toucher, le faire réfléchir, le faire pleurer mais ne pas lui faire de mal. Ensuite, il est important de pouvoir dire ce que l’on pense en choisissant des mots percutants, de faire vivre des personnages à travers des situations pouvant exister, de permettre à chacun de pousser sa pensée, toujours plus loin, toujours plus fort, toujours plus vraie …
Tout écrire pour faire un joli livre sur une trame fictive ! Tout écrire pour donner de l’espoir aux hommes ! Tout écrire pour permettre aux mots de vibrer à l’unisson ! Mais ne jamais écrire pour briser l’autre. Un livre c’est comme une lettre d’amour. On l’écrit avec son âme.
Lire ce cadeau reste un cadeau … Honte à celui qui va cracher sur ce cadeau ! On peut ne pas aimer le livre tout comme on peut ne pas pouvoir répondre aux sentiments amoureux mais en aucun cas on n’a le droit de détruire ce qui fut offert avec tant de ferveur …
L’écriture reste un lien indestructible que même une gomme ne peut pas toujours effacer …

1...148149150151152...173
« Page Précédente  Page Suivante »
|