• Accueil
  • > Recherche : fait au hasard citation
( 12 décembre, 2014 )

La peur

Qui n’a jamais eu peur dans sa vie lève le doigt ? Comme je le dis souvent à mes élèves, on a le droit d’avoir peur, c’est même un sentiment constructif à condition qu’il ne verrouille pas ensuite notre vie.
La peur, c’est un peu la soupape de sécurité qui nous empêche de faire trop de bêtises, de nous mettre en danger. Je suis une grande trouillarde. Je sais de quoi je parle. Sauf à une de mes périodes de grande insouciance où j’avais encore la jeunesse comme amie, la vie ensuite m’a conduite à me vêtir d’une armure où je portais la peur comme blason. Ce n’est donc pas moi que vous auriez vu faire du saut à l’élastique ou en parachute, non que l’idée ne m’est pas tentée mais la peur m’a toujours freinée. Ce n’est pas non plus moi que vous auriez rencontré me mettant en avant dans une soirée, ou allant déclarer ma flamme à l’homme de mes rêves. La peur m’aurait clouée sur place !
Je me suis ainsi certainement épargnée bien des déboires et je suis aussi passée à côté de bien des rêves …
Je sais ce que vous allez me dire : et les livres ?
Et bien ce n’est pas moi qui ai pensé la première à éditer mon manuscrit. J’avais peur d’être trop nulle, qu’il ne puisse intéresser personne, que l’on s’endorme en le lisant et j’en passe. Heureusement que mes fidèles ont cru en moi et m’ont botté les fesses. Aujourd’hui, je n’ai plus peur face à l’écrit. Je me sens libre. Un pas de géant fut fait !
La peur nous fait peur et c’est une erreur, car elle est essentielle à notre survie. Pour la surmonter, nous devons faire corps avec elle.
Je terminerai par une citation lu dans un magazine.
 Notre peur peut être quelque chose de très précieux. Elle réveille notre vigilance. Elle nous signale que nous sommes repliés sur nous-même, que nous sommes en train d’oublier ce qui nous entoure. L’imprévu, le hasard, qui font le sel de notre existence, suscitent bien des craintes, et ces dernières sont utiles parce qu’elles nous incitent à toujours rester en éveil. La peur est une forme d’injonction à l’attention. Une manière de nous dire : « Quelque chose t’arrive et tu n’as pas été vigilant. Tu n’as pas à ta disposition l’ensemble des données de ce qui se passe. Regarde autour de toi. »
Apprivoisons nos peurs avec modération …
( 27 septembre, 2014 )

La vie

 

Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nul part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d’être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence – Francisco de Paula Fernández.
Une amie en souffrance m’a livré cette citation afin de mieux m’expliquer son mal être. Qu’en dire ? Que pour moi, la vie n’est pas faite de hasard, que les synchronisations de vie existent, que l’on ne croise pas une route sans Raison. Mais à la différence de Francisco de Paula, je pense que nous avons tous, petits ou grands, notre libre choix, notre libre arbitre et nous sommes tous capables de ne pas rester dans cette toile d’araignée que nombreuses personnes tissent autour de nous. Exister, c’est être capable de se positionner, d’accepter ses erreurs même si elles ne font pas plaisir. C’est avoir la force de relever la tête quand on coule, de nager même si on ne sait pas le faire, d’oser même si on manque de courage et surtout, de ne garder de ces relations qui peuvent être néfastes car trop fortes, trop violentes, que le meilleur, la petite flamme qui nous permet juste d’avoir été capable d’aller jusqu’au bout de nos rêves.
( 15 août, 2014 )

Encore un joli retour que je dois à Linkedln

BLANC est en vente depuis un mois et plus de 50 ventes au compteur malgré l’été qui ralentit la promotion. Merci à mes collègues auteurs d’Edilivre pour leurs promotions régulières et leurs avis positifs.
Un nouveau commentaire d’une journaliste ( qui ne souhaite pas que son nom apparaisse car en vacances) d’un magazine féminin ( ce serait sympa qu’elle le diffuse après ses vacances). Merci à elle ..

 » Tombée par le plus grand des hasards sur le roman policier BLANC de Sylvie Grignon, j’ai eu un véritable coup de cœur. Le style est limpide et très attachant, l’intrigue policière m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page, la documentation est parfaite. J’ai particulièrement apprécié l’univers du monde des gens du voyage dépeint avec pudeur et véracité. C’est de l’excellent travail. Très étonnée également que ce roman soit publié chez Edilivre dont j’avais, pour avoir lu beaucoup d’extraits insipides, un à priori très négatif. La qualité de ce roman, de sa maquette est à la hauteur de grandes éditions. Je me suis aperçue une fois le roman fini que c’était le second d’une trilogie. Que les lecteurs se rassurent, je ne fus nullement gênée ce qui est signe d’un vrai talent.
Un petit roman qui mériterait d’avoir sa place dans les devantures à côté des grands romans. Je suis convaincue qu’un jour ce sera le cas ! Félicitations Sylvie Grignon ! Et mes compliments sont sincères car d’habitude, je suis réputée pour être assassine. »

Si vous souhaitez découvrir BLANC, n’hésitez pas !
22€ sur les sites FNAC ou Edilivre.
12€ en Ebook …

Bonne lecture à tous …

http://www.edilivre.com/blanc-sylvie-grignon.html#.U9if9WIayK0

( 29 janvier, 2014 )

les avis sur ROUGE

Vous êtes nombreux à me demander des avis de lecteurs.. Sachant que c’est contraignant d’aller voir sur chaque commentaire de ce blog, j’en ai sélectionné quelques uns …

Lisez les autres !

Merci à tous les acheteurs de venir donner votre avis ! C’est important pour avancer !

Je sais que dans BLANC …. il me faudra veiller à ne pas laisser d’erreurs dans la BAT refaite par l’éditeur, et garder cette légèreté d’écriture.

Pour répondre à certaines questions, BLANC ne sera pas dans le monde médical . Les thèmes seront liés à l’univers des gens du voyage et des peuples juifs.… Mais c’est une suite tout de même donc ….  Attendez-vous à des revirements !!!

 

Avis sur ROUGE

 

Mickael

Génial
J’adore votre style
Je me retrouve dans votre héros Matt excellentissimo bien décrit
Très douée jeune fille bravo je vis une histoire similaire marié depuis trente ans et amoureux d’une nymphe de 33
Merci de montrer que c’est beau

 

Francine

Galère pour accéder au blog !
Et bien moi, j’ai lu deux fois Rouge reçu hier … D’un trait, toute la nuit et j’adore ! Je suis tombée amoureuse d’Antoine, de Matt et de son œuvre …
Quelle imagination
C’est un roman sublime
Achetez le, téléchargez le
Mais faut le lire car vous en ressortez meilleure
Merci Sylvie

 

Simmonette

Excellent ! J’ai lu votre livre ce we Excellent
J’adore Vos personnages sont vrais ! Félicitations ! J’attends aussi le tome 2
Mon personnage préféré est Antoine pour les hommes et Hortense pour les femmes
Je suis une Hortense … Et merci de nous rendre hommage

 

Michel

Sublimissime livre ! Je suis sous le charme. Sylvie, puis-je me permettre cette familiarité et vous appelez ainsi ? Je suis écrivain moi-même, de livres connus. Je suis tombé par le plus grand des hasards sur votre blog, jusqu’à votre livre que j’ai lu et relu …
Bien sûr il y a les erreurs d’une jeune auteure mais vous allez vite vous parfaire. Votre style est unique ! je suis totalement dans votre magie des mots. J’ai l’impression qu’au lieu d’écrire, vous peigniez …
Continuez, surtout ! Il est regrettable que les grands éditeurs ne s’attardent jamais sur les petits nouveaux … Je suis amoureux d’Adelyse, de Marie …Je suis un vieil auteur de 65 ans … un Matt désabusé … diaboliquement bien écrit ! Merci

 

Jean François

Ma nièce a qui vous avez envoyé votre ebook (critique littéraire sur des blogs) me l’a envoyé. J’ai un peu honte de ne pas l’avoir acheté donc je vous glisse un commentaire. J’ai beaucoup apprécié votre livre. Je m’attendais à un polar classique ou fleur bleue et vous avez un style bien à vous. Bien sûr, on sent les faiblesses du premier roman. Peu importe. C’est ce qui fait son charme. Je me retrouve totalement dans votre livre. je suis chercheur dans un centre « parisien » va-t-on dire, et je me retrouve totalement dans Matt. Je n’ai pas encore cinquante mais je suis déjà dégarni comme lui, petit et totalement obsédé par mes recherches. j’ai une Hortense à la maison et votre livre m’a montré à quel point je la néglige. non que je ne le savais pas. Mais se faire pointer ses failles ne fait pas de mal. Je n’ai pas d’Adelyse. Malheureusement, quoique j’eusse préféré une Marie dans ma vie. Blague à part, votre polar est un délice. Il est léger, captivant … Félicitations Sylvie … Je vous souhaite que vivent vos rêves. Vous le méritez.

 

Monique

Quel joli livre ! Quelle jolie couverture ! Je ne pensais pas que les petits éditeurs faisaient de si jolies choses. Bravo au graphiste !
Quant au livre reçu vendredi j’aime, j’adore
C’est joli, c’est beau, c’est doux, c’est sensuel, c’est inédit
Super sympa à lire
On espère une suite … Bientôt ?

 

Camille

Trop génial votre livre acheté la semaine dernière. J’ai adoré l’histoire, les personnages. Je kiffe le flic ! Et les descriptions. Superbe histoire d’amitié et d’amour. J’ai vécu des passions comme vos héroïnes ont vécu.
Seule critique le livre est cher et j’ai hésité a l’acheter mais pas de regret . Il est très beau ! Quel jolie couverture ! Top pour un premier roman ! Dommage qu’un grand éditeur ne vous ait pas prise car votre livre est digne d’un best seller ! Bien meilleur que certain que l’on vend en ce moment !

 

Jean François V

Jean- François, auteur de cinq livres moyennement connus. Un lien FB m’a conduit à votre roman. J’ai craqué sur la couverture ! J’ai lu que c’était une mademoiselle Emeline qui vous l’a faite alors bravo à cette graphiste ! un indéniable talent ! Elle devrait prospecter dans les maisons d’édition où les couvertures sont souvent bâclées. Je suis quotidiennement votre blog qui m’amuse beaucoup. Vous êtes pleine d’esprit et pleine de fantaisie même si on sent chez vous le lourd poids d’une vie. C’est peut-être ce qui fait de vous ce petit côté bien attachant.
On va arriver à votre livre. C’est du bon travail. C’est simple, attachant, presque gracile.
J’ai été surpris au début de la transition entre les premiers chapitres et le chapitre 7 où Antoine apparaît. Il y a une coupure de style, fort agréable. Comme si vous aviez mis en place vos personnages puis subitement vous les avez animés. Rien à redire ! Ils sont tous très caricaturés et cela les rend vrais. Tout comme les commentaires que je lisais, j’ai rencontré des Matt, des Hortense, des Marie ans ma vie et vous les avez fait revivre. Un grand bravo ! On en oublie presque que c’est un livre policier. Je fus ému par votre passage sur Chris … J’ai personnellement un enfant autiste. Rien à voir mais la force que vous mettez dans vos mots est impressionnante ! Vous parlez peu par contre de votre trahison d’amitié ou du divorce.. Dommage … C’est un thème qui me passionnerait. Dans le second roman, peut-être ? Une chose est sure, ne stoppez pas là votre plume ! Elle peut nous faire encore rêver . Au plaisir de vous relire ou de vous croiser

 

Bernard Pluvinaget

Un ami m’a prêté votre roman. jeune auteur : Bravo ! qualités indéniables, sens moral, du cœur … A quand un salon dédicaces que je puisse discuter avec vous? Vous avez un style que je n’avais jamais lu, et pourtant je suis dévoreur de polars. Vous avez un charme inouï refléter dans vos écrits.La souffrance semble être pour vous tellement facile à accepter. Divorcé, aigri comme votre héro, je n’arrive pas à avoir cette légèreté. Vous devez être un rayon de lumière pour vos amis. Normal que certains vous jalousent, ou ne vous comprennent pas.N’y prêtez oreille? Le son de vos mots, parfois maladroits, suffisent à faire sourire un homme déprimé comme moi. Félicitations pour ROUGE

 

Cécilia

Merci a toi,tu sais que je suis ta première fan ,ton premier livre rouge est excellent et je suis vraiment ravie de voir que je ne suis pas la seule à le penser , pour ceux qui doutent acheté le vous serez agréablement surpris ….. Bonne lecture à tous.

 

Bernard Mercier

Vous sollicitez cher auteur notre avis sur votre livre
1) j’aime beaucoup J’ai été au début sceptique mais je me suis laissé porter

2) mes personnages préfères Tous
Une préférence pour Marie
Personnage tendre fantasque rêveur Une femme qui reste dans l’ombre une femme qui aime d’amour ou d’amitié un homme qui ne sait pas lui dire qu’il l’aime lui Une femme que j’aimerais voir sortir du livre pour venir dans mes bras le temps d’un cadeau d’amitié

3) l’intrigue : simple gentille prenante
Très bon roman que je ne qualifierai pas de polar mais de roman de vie
A lire messieurs mesdames
Et que Rouge écrase les compteurs

 

Bertrand

Rouge, j’adore ! Un petit bijou ! Il y avait longtemps que je n’avais lu un livre si savoureux.
J’adore sa volupté , ses scènes érotiques sont superbes, l’intrigue est captivante !
Je suis médecin en Dordogne et je me retrouve dans ce brave Matt encombré d’une femme potiche !
C’est le lot de tout homme qui travaille trop.
Je suis fan de votre style Sylvie . Vos personnages sont fabuleux . Quand je lis des commentaires sur le côté réaliste ! Non c’est ce qui est très bien écrit ! On peut sentir que c’est de la fiction avec une Hortense tellement caricaturée une Adelyse tellement sexy et fantasque ..
C’est savoureux je le redis
Pour moi le seul personnage vrai est Marie
Fort joli personnage comme vous devez l’être Sylvie dans la vie
J’espère comme vous le dites que nos routes se croiseront
Vous m’inspirez une grande admiration et j’aimerais être un Matt que vous puissiez admirer
Avec tout mon respect ne cessez de remplir des pages pour le plaisir de tous

 

Berger Daniel

Je ne suis pas un écrivain ,mais un simple lecteur…..Dans  » Rouge  » au fil des pages ,j’ai découvert des personnages ,avec leur vie , leur caractère ,leur passé ,leur mystère….des personnages comme vous et moi ou comme chacun peut en croiser dans la rue…..un polar réel ,dans lequel chaque chapitre nous dévoile une petite partie des secrets….
Un chapitre me donnait un assassin ,le suivant l’innocentait….une énigme sans fin !….
Un peu d’érotisme ,du charme ,de l’amour …
Pour moi ,fan de polar ,c’est une réussite ,un grand bravo à Sylvie !!!!

 

Pierre Alexandre

Reçu votre livre samedi acheté a la Fnac
J’ai lu d’une traite
Roman d’une finesse, facile a lire, captivant
Nombreux personnages nécessitant un retour en arrière fréquent mais constructif
Quelle imagination ! Quelle femme vous êtes ! On sent votre force et votre fragilité !
Divine vous êtes divine !
Au passage je suis cardiologue … Bravo pour la recherche sur ce sujet ! On s’y croirait !
Merci pour ce pur moment de détente
Sans vous connaître je vous embrasse

 

Robert C

» On ne se connaît pas et pourtant, je me présente Matt, époux d’Hortense. J’habite à XXXX petit village de province dans une jolie villa. Je ne suis pas chercheur mais médecin de campagne. Votre livre fut un vrai moment de plaisir. J’ai tant ri à me voir, moi, petit homme peu séduisant, chauve, pas beau, fan de littérature, je me suis vu dans le miroir de votre roman. Je me suis mis à rêver qu’un jour, qui sait, je rencontrerais une vraie amie comme Marie, qui ne rêve pas d’une telle amie admirant un bonhomme comme moi ? ou une coquinette comme Adelyse. J’ai retenu: me méfier d’Hortense Un peu de rêve. Que c’est bon. Merci de m’en avoir donné .

 

Agnès

Sylvie, votre livre, sublime. Comment faîtes-vous pour décrire aussi bien les émotions et les gens ? Roman fictif, oui, mais si connaissiez les dessous des laboratoires de recherche, vous seriez surprise. Je suis technicienne de recherche dans un labo parisien et j’ai ri, mais ri lorsque j’ai lu vos les passages entre Hortense et Matt. Vous êtes dans le vrai ! Des chercheurs comme Matt, y’en a plein notre centre ! Tous obsédés par la réussite, par le fric ! N’hésitant pas à nous mettre la main aux fesses au passage (faute de temps pour s’occuper de leur femme) . Des hommes qui n’ont pas le temps de vivre, des hommes qui ne sont pas heureux.
J’ai adoré la fin de votre livre, j’ai adoré votre vision « pure » de la recherche … Quel bon moment j’ai passé en votre compagnie ! Merci Sylvie ! Et j’attends la suite ! Toujours dans le milieu médical ?

 

 

12
« Page Précédente
|