• Accueil
  • > Recherche : messages annonce existe
( 24 mars, 2014 )

A lire .. modification

J’ai eu un interview .. j’étais contente ! ce fut sympa …

Mais voilà je m’étais trompée de lien ! Alors je l’écris avec humour à un des responsables !

En retour je reçois ce message:

Je trouve assez désobligeant votre réflexion « Je suis blonde mais je crois que j’ai compris !!!! »

Je ne suis pas certains de laisser votre interview en ligne je vais en référer avec les membres du bureau.
pff C’est mal me connaître ! J’ai retiré les liens ! mais vu que l’interview m’appartient .. je vous mets les gros points ici !
Et évitez ce site … Il y a vraiment des gens coincés qui n’ont AUCUN humour !!!!!

 

1/ La première question qui me vient à l’esprit est : mais qui est  Sylvie Grignon ?

Enseignante depuis vingt ans et maman de quatre enfants, l’envie d’écrire a toujours fait partie de la vie de ma vie… Attachant une place importante à l’amitié, à la famille, par ce roman policier j’ai voulu rendre hommage aux grandes valeurs de notre société et surtout apprendre que même si on traverse des périodes comme le décès d’un enfant qui m’a frappée, la vie continue et est belle.

 

2/ Depuis quand écrivez-vous ?

J’écris depuis que j’ai 13 ans .. J’ai participé à des concours d’écriture de contes enfants … J’ai repris l’écriture durant l’été 2010 après des mois, voir des années d’arrêt .. Je me suis mise à écrire des nouvelles variées … Et un jour, ROUGE est né !

 

3/ Est ce la première fois que vous éditez un ouvrage ?

ROUGE est mon premier roman édité aux éditions EDILIVRE

 

4/ Quel est le conseil le plus important qu’on-vous-ai donné ?

Aucun !!! Je n’écrivais que pour moi depuis des années et l’an dernier, un ami m’a juste dit : Ton livre, c’est du Grange et du Coben mélangé ! Édite-le ! Je l’ai fait vraiment sans conviction … Je ne pensais en vendre que 30 .. j’en ai vendu tellement plus que je n’y crois toujours pas !

 

5/ Vous avez sûrement des habitudes, des rituels… Comment travaillez-vous ?           Je travaille que le we ou durant les vacances sur ma tablette … Je suis mère de famille et instit donc aucun temps libre sinon …

 

6/ D’où puisez-vous votre inspiration ?

Le thème principal de ROUGE est la médecine tout simplement parce que ma vie fut malencontreusement baignée dedans avec la perte d’un petit garçon de trois ans d’un cancer. Lors de ce combat, j’ai pu voir les limites de la médecine tout comme ses progrès. J’ai rencontré des médecins odieux, narcissiques et d’autres qui furent pour moi de véritables dieux. J’ai donc choisi le thème de la recherche parce que j’aimerais qu’un jour une personne vienne m’annoncer « On a trouvé un remède … ». Mes personnages, tous fictifs,  me furent inspirés de mes rencontres, de mes coups de cœur, des contacts humains qui ont jalonnés ma vie. ROUGE comme le sang qui coule dans nos veines, comme la passion qui inonde nos cœurs.

 

7/ Comment construisez-vous vos personnages ?

A partir des mes rencontres ! Je note tous les aspects physiques ou particuliers, puis je mets tout ça dans un shaker, je secoue bien et j’en sors un personnage mélange de plusieurs rencontres.

 

8/ Vous identifiez-vous à eux ?

Non ! Aucunement en dehors du chapitre « Chris » qui est celui de ma vie. En hommage à mon fils décédé d’un cancer …

 

9/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?       Travailler sur le pouvoir des mots.  Un mot peut avoir mille signification selon son contexte, il peut faire rire, faire rêver ou détruire. Les mots sont pires que le silence. Dans le silence, on peut encore espérer, deviner, mais lorsque les mots apparaissent sur une feuille, lorsqu’ils sont écrits, ils deviennent indélébiles dans notre mémoire. On a beau mettre des kilos de javel, le mot ne s’effacera pas, l’idée contenue dans ce mot ne disparaitra pas. Alors, réfléchissez avant d’écrire. Même si vous êtes en colère, ne cédez pas à la facilité. Dans ces cas là, on va écrire n’importe quoi : des mots qui blessent parce que l’on veut inconsciemment rendre les coups que l’on nous a donnés. Trouvez des mots qui apaisent, trouvez des mots qui font du bien, des mots qui font rêver, des mots qui font un livre. Ne pas se décourager ! Croire en ses rêves !

 

10/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Des milliers de Zola, en passant par Hugo, à Robin Cook ou bien des auteurs autoédités découverts ! Lire, c’est exister !

 

11/ Que lisez-vous en ce moment ?

Le Cercle de Bernard Minier

 

12/ Pouvez-vous nous parler de votre dernier livre publié ?

Rouge est un roman policier sortant des normes. La plupart des polars sont à tendance sombre. Le méchant est trouvé, on ne sait pas toujours pourquoi il est devenu ainsi, mais l’important est de savoir qu’il sera puni. J’ai voulu sortir de ce schéma avec Rouge. J’ai voulu montrer, qu’il y a toujours une raison, même infime, un brin de paille microscopique qui a pu mettre le feu à une folie destructrice. Cette brindille est souvent ignorée, jugée sans importance et pourtant c’est elle qui est la vraie clé. J’ai voulu faire comprendre pourquoi une personne ordinaire, adorable, sympathique peut un jour se transformer subitement en monstre. Notre société jugera « ce monstre », critiquera ses moindres faits et gestes sans songer un seul instant à celui qui a tenu l’allumette pour mettre le feu à ce brin de paille ? Alors qui sera le plus coupable ? Celui qui a commis l’acte ou celui qui a pris son brique ? Mes personnages dans Rouge fonctionnent tous ainsi. Ils ont cette double facette. Une vie bien rangée, bien réglée et des secrets bien cachées.

 

 

•         13/ Travaillez-vous de nouveaux projets ?

•          ROUGE est le premier volume d’une trilogie. Le second tome BLANC est terminé et actuellement en correction. Nous y retrouverons certains personnages de ROUGE. L’action se passera dans le Sud de la France. BLANC comme l’innocence, comme l’enfance. Je reçois chaque jour des messages demandant la suite.. Il y en a une … Bientôt …

 

 

|