( 21 novembre, 2022 )

Pourquoi l’autoédition ?

Vous êtes extrêmement nombreux à me demander pourquoi mon dernier livre #Appelez-moiJohn n’est pas sorti en maison d’édition. C’est vrai, je l’avoue, j’avais vraiment espéré que ce bébé auquel je tiens particulièrement puisse voir le jour dans l’édition où j’ai publié Camille. Malheureusement, cela n’a pu se faire. Peut-être ma plume est-elle obsolète ou les éditions préfèrent-ils  les auteurs plus jeunes ?  Ce n’est pas un drame. J’avais ce plan B.   J’ai été un peu déçue, c’est vrai, mais ayant fait une promesse, je n’avais plus le temps de me tourner vers une autre édition qui pourtant m’avait sollicitée dès le départ. Cruel le monde éditorial. Ce plan B est à double tranchant. J’ai conscience que ce système m’accordera moins de visibilité, des portes de salons fermées, et d’un autre côté, je me sens libre de mes pensées, de mes mots. Le résultat, je le sais, ne sera jamais à la hauteur d’une édition. Je suis une quiche en informatique et j’ai eu un mal fou pour faire ma mise en page, qui n’est pas formidable, mais bon, j’ai fait au mieux pour que mes mots frappent. J’espère que seul ce côté va dominer ! Que mes lecteurs seront indulgents. Ce livre est vraiment « mon bébé », car j’ai tout fait toute seule même ma couverture. J’en suis très fière.

Pour revenir à l’autoédition, ce fut donc un plan B, mais les seconds choix ne sont parfois pas si mauvais. Et puis peut-être, rien n’est un hasard. #Appelez-moiJohn est mon quinzième livre et j’espère qu’il trouvera des lecteurs et surtout qu’il saura répondre à l’attente des personnes qui m’ont poussée à l’écrire. Je sais que ce livre ne sera jamais ni  en rayon en librairie, les auteurs autoédités n’y sont pas les bienvenus, ni dans un salon comme Le Livre de Paris. Je le sais. Je l’accepte. Et puis, j’ai fait beaucoup de ce prestigieux salon.  Chacun son tour.

Et fina  tout comme Juste une seconde, sorti en 2017 et qui continue régulièrement de se vendre ce roman suivra et marquera mes lecteurs. Et si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave. J’ai déjà la trame d’un nouveau roman ! La vie est ainsi …

https://www.amazon.fr/Appelez-moiJohn-Sylvie-GRIGNON-ebook/dp/B0BMB62BR8/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&crid=2N237O1WDR3SS&keywords=%23appelez-moi+john+sylvie+grignon&qid=1668530276&qu=eyJxc2MiOiIwLjUxIiwicXNhIjoiMC4wMCIsInFzcCI6IjAuMDAifQ%3D%3D&sprefix=%23appelez-moijohn+sylvie+grignon%2Caps%2C166&sr=8-1

 

92FE9FB0-A668-46F8-8925-45E999F5C0B9

 

 

 

( 20 novembre, 2022 )

#Appelez-moiJohn …. Sortie officielle

Bonnr nouvelle,

Le livre broché est en vente à 12€ ☺️ 208 pages à savourer sans modération

Petit prix pour grande cause

 

https://www.amazon.fr/dp/B0BMM6FMCX?ref_=pe_3052080_397514860

A8144431-A16C-444B-B6C3-A92E8DCB40F3

( 19 novembre, 2022 )

La véritable amitié

Récemment je lisais un retour de sondage sur l’amitié véritable, représentatif de la population française. J’ai noté au vol quelques retours qui se rapproche de ma pensée.

« La véritable amitié, c’est :

Accepter l’autre en totalité sans vouloir le ou la changer. Être là dans les bons et les pires moments.

Aimer partager et être heureux de se voir.

Le temps et la distance n’affectent pas une véritable amitié.

Être là  pour l’autre sans jugement, partager des bons moments comme des mauvais, être dans la bienveillance, le soutien, l’écoute et surtout dans la sincérité.

Une vraie amie, c’est une personne qui te comprend sans avoir à tout expliquer, qui est là peu importe la distance ,les circonstances ou la situation, celle avec laquelle tu  ne ressens ni l’obligation de te justifier ni un quelconque type de pression.

Une amitié , c’est prendre souvent des nouvelles  et ne pas appeler seulement quand on  est dans la merde …

( j’aime bien cette remarque !)

Être présent aussi bien durant les moments positifs de la Vie, que dans les mauvais.

Être authentique, à l’écoute, respectueux, honnête, sincère, être dans la confiance, savoir respecter la confidentialité de ce qui se dit, dans les deux sens. »

Et tant d’autres remarques si vraies.

****

Pour moi, la véritable amitié est celle qui est là, dans notre coeur, bien installée, respectueuse, sincère, qui n’attend rien et que rien ne brise.  Clin d’oeil à mes amies de toujours …

Et vous ?

5AD7A923-A372-4F85-A19F-BBB3F542CDD1

( 18 novembre, 2022 )

Ces autobiographies !

De plus en plus de maisons d’édition choisissent de publier des manuscrits d’artistes, de comédiens ou de politiciens. Les gens lisent si peu que mettre la photo d’une personne connue, va être vendeur, et au fond, beaucoup d’éditeurs se moquent totalement de la qualité du livre, et c’est bien triste. Pour 2022,  j’ai fait la recherche, on trouvera en tête de ventes la vie d’Elon Musk, le fondateur de PayPal, le constructeur automobile TESLA, l’entreprise astronautique SpaceX (et son ambition de coloniser la planète Mars), ou bien encore l’Hyperloop.  Entre nous, qu’est-ce qu’on s’en moque de sa vie, et pourtant ce fut le livre autobiographique vendu le plus cette année. Ensuite, ce fut celui de Walter Isaacson : Steve Jobs, l’homme à l’origine de la création et du succès d’Apple. Vous commencez à saisir ? Des livres qui parlent de personnes multimillionnaires, qui certainement vont investir dans l’édition voire la diriger, des auteurs avec un plan publicitaire illimité. Et on parle littérature ? Je vous donne les suivants ( par ordre de popularité de ventes) : Phil Knight : L’Art De La Victoire, le fondateur de la marque Nike- L’autobiographie de Will Smith ( ça encore, c’est un acteur … ) -Arnold Schwarzenegger : Total Recall ( sans commentaire) – Nelson Mandela : Un Long Chemin Vers La Liberté ( peut-être le seul livre qui mérite une attention)  En France, certains valent tout de même  le coup comme Patients de Grand Corps Malade ( que j’ai beaucoup aimé), on aura également Line Renaud, Lino Ventura, Johnny Hallyday, et j’en passe. Pour moi, et ce n’est que mon humble avis, « trop »  tue la biographie.  On le voit dans les parutions comme Maëlys écrit par Jennifer De Araujo, qui flirte avec le drame sordide de la mort d’une gosse qu’affectionne les lecteurs.

En conclusion, je vais juste dire que les meilleures autobiographies que j’ai pu lire ne sont pas nées dans les grosses éditions, mais parmi les « bébés auteurs », peut-être ceux-ci sont les plus vrais, parce que ce sont leurs mots, leur vraie vie, celle du coeur. Et non à faire valoir …

A232369E-E271-4BF2-9B2F-C7A47087A23E

( 17 novembre, 2022 )

L’inactivité est un poison

Le travail, c’est la santé. Pas toujours lorsque l’on voit de plus en plus de personnes sujettes au burn-out de nos jours. Le travail s’avère alors pression, source d’angoisses. Beaucoup d’arrêts de travail, les gens grognent après le trou de la sécu, rien ne va jamais ! Il est bon de faire la différence entre travail dans des conditions terribles et inactivité. Cette dernière peut survenir suite à un arrêt de travail, à des congés maternité, une démission ou un départ en retraite. L’inactivité est un poison pour le corps qui va se mettre au ralenti, et moins on en fait, moins on a envie d’en faire. Vont naître des problèmes de santé liés à la sédentarité. Il est donc primordial de ne pas céder à l’inactivité, même si la facilité est souvent plus simple. Le travail n’est pas une fin en soi, mais surtout ne pas tomber dans l’effet inverse : s’ennuyer. À chacun de se trouver des passions et surtout il faut s’écouter, écouter son corps. Un petit repos est parfois indispensable ! Ne pas l’oublier, mais ne pas en faire sa devise non plus. La vie est si courte …

AEE7CB1C-29CD-4235-9520-846C421B23E0

( 16 novembre, 2022 )

Sortie de mon thriller

Voilà voilà une nouvelle qu’elle est bonne !!!
Mon thriller en numérique sortira lundi. Les précommandes sont lancées ☺️
Le papier devra suivre …
Il y a eu Hashimoto, mon amour, il y a eu Elle s’appelait Simonne, et maintenant ce livre qui vraiment me tenait à coeur. Il n’est pas parfait, comme moi, mais j’espère que vous serez nombreux à le découvrir ❤️

https://www.amazon.fr/Appelez-moiJohn-Sylvie-GRIGNON-ebook/dp/B0BMB62BR8/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&crid=2N237O1WDR3SS&keywords=%23appelez-moi+john+sylvie+grignon&qid=1668530276&qu=eyJxc2MiOiIwLjUxIiwicXNhIjoiMC4wMCIsInFzcCI6IjAuMDAifQ%3D%3D&sprefix=%23appelez-moijohn+sylvie+grignon%2Caps%2C166&sr=8-1

A8144431-A16C-444B-B6C3-A92E8DCB40F3

( 15 novembre, 2022 )

Laissons place à l’improvisation

Jeunes, nous sommes souvent impulsifs, fonçant pour un rien, droit dans le mur. En vieillissant, on réfléchit plus, on devrait. Longtemps, j’ai été énormément impulsive, trop, réagissant au quart de tour. Seulement se prendre un mur, cela fait mal, extrêmement mal. Alors, on vieillit, malgré soi, on perd son âme d’enfants, et on laisse un peu de cette spontanéité qui nous allait si bien. Improviser, c’est se lancer à l’aveuglette sans parachute. Parfois, c’est un gros risque, pourtant, il faut bien le dire, les projets ne se déroulent pas comme on les avait rêvés. Je pense qu’il est bon de réapprendre à improviser tout en restant accès avec un plan B. Improviser ouvre la porte de l’imagination. C’est peut-être même le seul domaine où on peut prendre des risques qui ne nous feront pas mal. Laissons une petite place à l’improvisation, peut-être pas tout le temps, juste un peu …

3080B758-C246-4298-9497-DA7D4731AAFE

( 14 novembre, 2022 )

Thyroïde : Lettre à ceux qui ne veulent pas comprendre !

Depuis plus de six ans que notre association existe, les portes que l’on pousse refusent toujours de s’ouvrir et pourtant, nous recevons chaque semaine des messages de nouveaux malades, des cris de détresse, de la peur. Toujours le même discours de la part des médecins : « Ce n’est pas grave ! Cessez de faire votre « chocotte » ! Tout est dans la tête! » Nous disons STOP à ces propos dégradants pour les malades, voire insultants. Personne ne choisit de tomber malade, personne ne veut voir sa thyroïde débloquer, personne ne veut voir son univers s’écrouler. Vivre avec un dysfonctionnement thyroïdien que ce soit un simple dérèglement, une maladie auto-immune, un cancer, une opération, le résultat est le même, le malade se retrouve en souffrance parce que la thyroïde est le centre des émotions, le petit moteur qui va permettre à tout le corps d’être opérationnel. Alors NON, ce n’est pas anodin. NON, il ne suffit pas d’un simple petit cachet pris tous les matins pour aller bien. Le dysfonctionnement de la thyroïde est sournois, pervers. Il frappe quand on ne s’y attend pas ou plus. Il met à terre.

Je m’adresse donc aux médecins pour qu’ils retrouvent un peu l’empathie perdue par notre monde moderne. Écoutez vos malades, écoutez leurs maux, ce qu’ils ont à vous dire.

Je m’adresse aux familles des malades, aux collègues, aux patrons, à toutes ces personnes qui refusent de comprendre. Je ne les blâme pas. On ne peut comprendre que ce que l’on connaît ou ce que l’on nous a expliqué. Votre soutien est important pour le malade, voire primordial, soutien positif, soutien indispensable. Regardez cette maman qui vient d’accoucher, qui devrait être heureuse avec son petit bonhomme et qui n’en peut plus. Certes sa TSH est dite dans les normes, donc les toubibs vont simplement diagnostiquer une dépression postpartum, alors qu’une maladie auto-immune comme Hashimoto pointe peut-être son nez. Regardez celle-ci qui vient d’être opérée d’un goître et à qui on a dit que tout allait merveilleusement bien. Elle se traîne, n’arrive pas à stabiliser son traitement, et passe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Et vous, qui avez des œillères, qui voulez que votre épouse continue à être la même, qu’elle garde le sourire. Mais ouvrez les yeux ! Votre femme a un dysfonctionnement thyroïdien que ce soit hyperthyroïdie ou hypothyroïdie. Elle ne sera plus jamais la même car elle a une maladie invisible. Ce n’est pas parce que sa souffrance ne se voit pas qu’elle n’existe pas. Et vous patron intransigeant, collègues sans coeur qui ne supportez pas cette fatigue qui ne vous quitte plus. NON, vous ne faites pas exprès d’être plus lente, de prendre votre temps pour comprendre, pour mémoriser. Ce n’est pas parce que vous êtes sensiblement la même de l’extérieur, vous êtes complètement différente au dedans. La maladie est là, parfois tapie dans l’ombre, mais bien là.

Alors à vous tous qui ne voulez pas comprendre, imaginez un instant que cela puisse vous arriver ? Apprenez à ne pas juger, ravalez vos critiques et apprenez simplement à écouter. Tant de maladies invisibles sont dénigrées, alors que l’acceptation de ces handicaps, car ce sont des handicaps, passe par le regard des autres.

Courage à tous les courageux papillons qui avancent chaque jour malgré leurs souffrances.

Ensemble !

A8ADBD97-04A7-4006-B15D-590EBE1400B0

( 13 novembre, 2022 )

Comment choisir le thème de son manuscrit ?

Depuis la pandémie, vous êtes nombreux à titiller la plume, à y prendre plaisir, et à me confier stopper au bout de quelques pages, faute d’idées et non d’envie. Un livre ne s’écrit pas à l’improviste. Autant on peut « pondre » une nouvelle de quelques pages sans préparation, autant un livre est bien plus compliqué. Le thème est important. On peut choisir de mélanger les styles, romance et policier, historique et policier, etc mais le plus important est de trouver le thème du livre. Je ne peux que vous suggérer de prendre un petit carnet et d’y noter vos idées, les lieux que vous avez envie de planter, les personnages et leurs points forts et faibles. Ensuite, et seulement lorsque ce brouillon sera fait, vous pourrez vous lancer ! Vous verrez, l’encre coulera très vite. Souvent, les premières pages seront les moins bonnes de votre roman et à la fin, il vous faudra recommencer, encore et encore, car tout se joue au début ! Il faut captiver le lecteur sinon vu la profusion de livres, il passera à un autre bouquin  !  On vit dans le monde du zapping … Lancez-vous, croyez en vous, et dans tous les cas, n’écoutez que les critiques constructives ! Hâte de vous lire :)

DD60AF6F-0202-4E46-812E-1505F0BB3FD9

( 12 novembre, 2022 )

L’imprévisibilité de l’être

L’homme est imprévisible tout comme la vie. Parfois, nous planifions notre vie, et le grain de sable vient tout enrayer. Il en est de même pour les autres, des façades qui peuvent se craqueler, se fendre sans pour autant se détendre. La vie est un peu comme un élastique, à la fois solide et à la fois déformant, instable et fiable pourtant. L’imprévisible de l’être. Ses réactions alternant entre violence et douceur, entre amour et haine, entre ce qui est et doit être. L’imprévisibilité de l’être, comme l’improvisation d’une gamme sortant d’une partition. Telle est la vie !

79A7ED21-A215-4C95-9372-653229E03A31

12345...255
« Page Précédente  Page Suivante »
|