• Accueil
  • > Recherche : thyroidite hashimoto recherche emploi
( 19 avril, 2021 )

Hashimoto mode d’emploi médicament

Que vous veniez d’apprendre que vous avez la maladie auto-immune d’Hashimoto et que cette dernière vous accompagne depuis des années, le résultat est le même.

Cette maladie nécessite tout comme après l’ablation totale de la thyroïde un traitement à vie. Il est donc primordial de trouver celui qui va vous convenir le mieux.

Une maladie auto-immune est sournoise, car ce sont les anticorps qui passent à l’attaque de notre propre corps, un dysfonctionnement de notre organisme.

Seulement, rien n’est moins facile que la gestion de ces anticorps. Il n’est pas inutile de redire que chaque personne va vivre différemment, va réagir différemment. Une personne avec 78 anticorps ne vivra pas de la même façon qu’une autre avec 5000, car l’attaque n’en sera que plus violente pour le corps.

On comprend donc que ce qui va être miraculeux pour l’un ne le sera pas pour l’autre …

 

La question qui revient souvent : par qui être soigné ? Spécialiste ou médecin de ville ?

Je dirais que l’important est d’être suivi avec un médecin en qui on a une totale confiance. Si vous n’accrochez pas avec votre médecin ou votre endocrinologue, mieux vaut en changer ! Cette maladie a besoin de sécuriser le malade et non de le déstabiliser. Il est vrai qu’en ces périodes de déserts médicaux où les praticiens se font de plus en plus rares, cela relève souvent du parcours du combattant.

Contrairement à un cancer de la thyroïde où la consultation avec un endocrinologue est impérative car nécessitant une opération, la maladie d’Hashimoto peut fort bien être suivie par un médecin à condition que ce dernier ait bien sûr quelques notions d’endocrinologie thyroïdienne. À l’inverse, beaucoup de déception parmi les malades qui vont en consultation avec un endocrinologue et en ressortent dépités.

Rappelons que la spécialisation de l’endocrinologue s’articule surtout autour du diabète, maladie auto-immune jugée bien plus grave et difficile à traiter, et surtout mortelle. Ce qui fort heureusement n’est pas le cas de la maladie d’Hashimoto.

Contrairement à certaines fakes news partagées sur les réseaux, autant Hashimoto est une maladie éprouvante, handicapante car invisible, autant on n’en meurt pas !

Il faut juste éviter de perdre totalement sa thyroïde détruite par les anticorps, car une autre maladie auto-immune pourra pointer son nez. Certains scientifiques affirment le contraire et pourtant on compte de plus en plus d’Hashimoto qui développent au fil du temps d’autres maladies auto-immunes. D’où je le redis l’importance de ne pas céder à l’envie de stopper son traitement.

Une adhérente m’avait écrit ceci :

« Dites bien à tous les malades de ne pas stopper leur traitement. Il vaut mieux en changer, tester plusieurs. Suite à l’affaire du nouveau Lévothyrox, j’ai arrêté mon traitement ( j’avais été diagnostiqué six ans plus tôt).  Au début ce fut formidable tellement le traitement m’avait rendu malade. Je revivais totalement. À tel point que j’ai oublié durant six mois que j’avais une maladie de la thyroïde. Et puis un jour, je fus prise de vertiges, malaises, direction l’hôpital. Ma TSH avait explosé et en plus je me suis retrouvée avec du diabète et un lupus. Deux maladies auto-immunes encore plus graves ! Un an que je suis « traitée » de nouveau et toujours aussi mal. Je regrette d’avoir cédé à certains conseils. Il ne faut pas stopper un traitement. »

 

Tout est dit ! Se soigner, c’est ne pas laisser le corps se détruire, et seul un traitement de substitution peut combler ce manque. Ce traitement n’empêchera pas les « thyroïdites », c’est à dire les attaques de la thyroïde par les anticorps souvent liées au stress, aux changements de saison, à un virus etc, mais ce traitement permettra de vivre presque normalement. Il ne faut pas hésiter à en changer si au bout de deux mois ce traitement ne convient pas, car cela peut être dû à une intolérance à un excipient.

 

N’hésitez pas à lire ou relire certains articles sur ce thème sur ce blog en tapant dans la barre de recherche Hashimoto.

 

Liste des médicaments pour pouvoir faire son choix.

 

https://www.vidal.fr/maladies/metabolisme-diabete/hypothyroidie/medicaments.html

 

En tous les cas, courage à tous les papillons ! La recherche du traitement et du médecin idéal n’est pas chose simple, mais l’important est de toujours écouter son corps, car c’est le malade et lui seul qui sait ce qu’il vit.

 

Prenez soin de vous !

24EFFB61-EC1F-4C7A-AD75-1FAF20AB190E

|